Logiciels

Le logiciel CLAC intègre France EDL

Par Christian Capitaine | le | Logiciels de gestion

Réseau spécialisé dans les états des lieux, France EDL vient d’intégrer dans son giron la société CLAC ACDP, éditrice du Logiciel CLAC, spécialisé dans le traitement des dossiers de candidatures pour les biens à louer. Motifs de ce rachat et ambitions de la nouvelle structure (Groupe France EDL) avec ses principaux protagonistes.

Guillaume Baudin (France EDL) et Cédric Prudhomme (CLAC) - © D.R.
Guillaume Baudin (France EDL) et Cédric Prudhomme (CLAC) - © D.R.

Après la croissance organique, place, pour France EDL, à la croissance externe. Fondée en 2010 par Guillaume Baudin, cette entreprise, développée en franchise à partir de 2015, s’est spécialisée, à son origine, dans la fourniture de services pour les acteurs de l’immobilier locatif. Avec, en guise d’activité de départ, la production des états des lieux pour les administrateurs de biens et les agences immobilières.

« Puis, au fil des ans, nous avons accentué la digitalisation de nos process, indique Guillaume Baudin. En 2018, nous avons, par exemple, lancé la réalisation des visites virtuelles pour tous nos états des lieux, entrées et sorties, sans coût supplémentaire pour nos clients bailleurs ».  

France EDL : un CA 2020 à +30 % 

Autre étape charnière de la croissance interne de France EDL : le lancement d’EDL Pro, un logiciel de réalisation des états des lieux à destination des professionnels de l’immobilier qui souhaitent les réaliser eux-mêmes.

Bilan d’activité pour France EDL après une décennie : l’entreprise compte 32 franchisés (dans les plus grandes villes de l’Hexagone - dont 5 à Paris - et dans les DOM-TOM), a réalisé, l’an passé, 42 000 états des lieux et a clôturé son dernier exercice sur un chiffre d’affaires réseau de 5,9 millions d’euros, en croissance de 30 % par rapport à 2019.

300 utilisateurs de CLAC 

Décembre 2020 : une nouvelle étape est franchie pour France EDL avec le rachat du logiciel CLAC, créé début 2019 par Cédric Prudhomme - ancien agent immobilier à Lyon dix années durant - et spécialisé dans le traitement des dossiers de candidatures pour les biens à louer. « CLAC couvre l’ensemble de la procédure de sélection du locataire  », indique son fondateur.

Avant de préciser : « En un an, nous avons fidélisé plus de 300 utilisateurs et avons noué des partenariats avec les entités Crypto, AC3 et Gercop. Nous sommes également présents aussi bien dans les zones tendues (Paris, Marseille, Lyon…) que non-tendues (Jura, Doubs, Pyrénées…) » 

Fort de cette transaction (dont le montant est gardé confidentiel), France EDL devient officiellement, le 1er janvier 2021, le Groupe France EDL.

Vision commune 

Au rang des principaux motifs qui ont conduit l’entité France EDL à absorber CLAC figure cette « volonté de développer notre offre de services pour nos clients administrateurs de biens et agents immobiliers », explique Guillaume Baudin. Qui ajoute : « De plus, CLAC est une entreprise d’avenir. Et à nos côtés, elle pourra accélérer son développement et bénéficier de notre stabilité. »

« J’avais vocation à m’appuyer sur un groupe, poursuit Cédric Prudhomme. Et je me félicite d’observer que les deux structures ont une vision commune : celle de vouloir proposer des solutions qui couvrent l’ensemble du parcours locatif, et ce sur toute la durée. »  

Fluidifier l’expérience locative 

Autre double ambition commune des deux protagonistes : fluidifier l’expérience locative des locataires et faciliter la vie des gestionnaires en automatisant ou externalisant un maximum de tâches chronophages.

Et Guillaume Baudin d’annoncer : « Les outils des deux entités vont de plus en plus être amenés à développer des synergies communes. Nous travaillons notamment sur le développement d’une passerelle entre les deux solutions. Celle-ci aura pour fonctionnalité de permettre de fixer un rendez-vous d’état des lieux avec le candidat accepté sans ressaisie.  »

Reste les objectifs 2021 pour les deux structures. « Pour France EDL, nous tablons, cette année, sur une croissance de notre CA de 30 %. » Quant à CLAC, elle vise, à fin 2021, sur un quadruplement du nombre de ses utilisateurs, pour approcher les 1 000. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)