Logiciels

HomePad : le couteau suisse de la gestion locative

Par Virginie Wojtkowski | le | Logiciels de gestion

HomePad, société dont le siège social est situé en Suisse, édite pour le marché locatif un logiciel permettant de réaliser des états des lieux de manière numérique. Disponible sous iOs Apple et Android, la solution homePad Pro mise sur la simplicité et l’efficacité pour se démarquer.

Homepad
Homepad

“C’est la première application du marché à se rendre disponible sur tablette. Elle simplifie la réalisation de vos tâches locatives : états des lieux, synthèse des charges, inventaire du mobilier, relevé des travaux ou rapport d’immeuble”, explique Guillaume Charpentier, directeur commercial et marketing de l’entité France.

En dématérialisant totalement la réalisation des états des lieux d’entrée et de sortie, via une procédure guidée pas à pas et l’envoi d’un rapport PDF signé, les procédures gagnent en souplesse et rapidité d’exécution. “Fini les sources d’imprécision et de litige, les clients bailleurs et locataires obtiennent des rapports circonstanciés, lisibles et agrémentés de photos”, promet la direction de cet éditeur.

Avec plus de 850 000 états des lieux à son actif en 5 ans, la société a déjà équipé 1100 agences immobilières. Présent en Suisse - son berceau -, France, Belgique et Luxembourg, cet outil séduit par son ergonomie et la sécurité proposée par la signature électronique, “le niveau le plus avancé répondant aux normes européennes”. Après la France et le Benelux, la solution homePad Pro se lance désormais à la conquête de l’Espagne. Un accord a été signé, en février 2019, avec l’Association des professionnels de l’immobilier de Catalogne. L’Allemagne et l’Angleterre représentent les prochaines zones de chalandise de la société, “des marchés locatifs de taille qui ont une vraie appétence pour ces sujets-là”, évoque Guillaume Charpentier.

Voulant s’inclure dans les différentes étapes de la vie locative, homePad cherche à s’imposer comme un acteur de la mobilité immobilière. “Avec homePad Resolve, nous travaillons sur la manière dont les incidents du logement sont gérés. Cette base de données qui centralise toutes ces informations est une mine d’informations pour les bailleurs et promoteurs”, précise Guillaume Charpentier. Aussi, au cours du premier trimestre 2020, la société opérera une refonte de son application pour dessiner les contours d’une nouvelle gamme de versions optimisées pour tablettes et smartphones. La formule d’abonnement - dont le tarif basique de 3 euros HT par état des lieux s’adapte au nombre de biens d’un parc - s’agrémentera alors d’un coût Resolve par lots de gestionnaire. Si la société ne veut pas évoquer publiquement son chiffre d’affaires, elle évoque néanmoins un chiffre en hausse de 35 % en 2018 et de 38 % en 2019.

Transférer cet article à un(e) ami(e)