Logiciels

Assistant.immo : un allié de taille pour récupérer des mandats

Par Christian Capitaine | le | Logiciels de gestion

Derrière cette permanence qui permet aux agences immobilières d’assurer des prises de rendez-vous avec des prospects 24 heures sur 24 se cache une idée forte : pouvoir récupérer des mandats. Explications.

Assistant.immo - © D.R.
Assistant.immo - © D.R.

Pour l’agence cliente d’assistant.immo, tout commence par la souscription à un abonnement annuel. Tarif en vigueur : 1 200 euros. La prestation proposée ? Une permanence on-line, qui fonctionne 24 heures sur 24, capable de prendre en charge les rendez-vous (physiques ou au téléphone) sollicités par les clients prospects (acheteurs ou vendeurs). « Une fois connecté au site de l’agence, le client commence par laisser ses coordonnées. Dans la foulée, il reçoit un email et un SMS lui proposant des créneaux pour prendre un rendez-vous  », décrit Julien Hobeika, CEO et co-fondateur de la plateforme. Et ça marche ! « Sur ces demandes générées, le taux de conversion en prise de rendez-vous atteint 86 %, poursuit le CEO de assistant.immo, dont 70 % sont réalisées en agences et 30 % au téléphone. » 

La quête du mandat

Mais la principale force de l’outil est peut-être ailleurs. Julien Hobeika poursuit : « Une fois le rendez-vous calé, on pose au prospect une deuxième question : Êtes-vous propriétaire d’un bien ?.  » Et si la réponse se révèle positive, pour l’agent immobilier c’est peut-être l’occasion de décrocher ce qu’il convoite le plus ardemment : un mandat. « Le propriétaire acheteur a, en ce sens, une grande valeur. Il faut le chouchouter. Les agents le savent bien : récupérer un mandat, dans ce contexte de marché concurrentiel, s’avère de plus en plus difficile  », complète le CEO. Et lorsqu’on lui pose cette deuxième question, il ne se sent aucunement agressé puisque préalablement nous aurons instauré avec lui un climat de confiance via la prise de rendez-vous. » Sans compter que le gisement d’affaires demeure considérable : on estime à l’heure actuelle que 70 % des prospects acheteurs sont déjà propriétaires d’un bien. 

Service au cas par cas

Lancée début 2019, la plateforme assistant.immo compte déjà dans son portefeuille-clients des points de vente (au nombre tenu secret) parmi « les plus grandes enseignes du marché, indique Julien Hobeika, tel que Arthurimmo.com et Orpi. » Et de préciser sa stratégie commerciale : « Nos services sont proposés aux agences au cas par cas. La signature de contrats-cadres avec les réseaux se révèlent plus difficiles. » Reste le volet technique : pour la prise en charge des rendez-vous, la plateforme, qui fonctionne avec tous les portails immobiliers, s’interface avec les boîtes mails des agences qui reçoivent les demandes. Puis elle les récupère et les traite. Un jeu d’enfant.

Transférer cet article à un(e) ami(e)