Franchise

J’aime mon proprio : pour faire « matcher » propriétaires et locataires

Par Christian Capitaine | le | Agence immobilière indépendante

Une nouvelle agence immobilière en ligne spécialisée dans la location de biens entre particuliers vient de voir le jour : J’aime mon proprio. Outre de proposer, selon sa cofondatrice, Estelle Hanco, interviewée ici, une tarification particulièrement avantageuse, elle s’appuie sur un système de « matching » affinitaire afin que se rencontrent propriétaires et locataires.

Homepage facebook J’aime mon proprio - © D.R.
Homepage facebook J’aime mon proprio - © D.R.

Comment est né votre concept et quels sont ses points-clés ?

J’aime mon proprio est le fruit d’un projet de fin d’études, mené en 2020 avec mon désormais associé Louis Vatbled, au sein de l’Ecole Sup de Pub (Inseec). Une fois notre modèle de startup présenté devant le jury, il nous a été vivement encouragé de lui donner vie car un tel concept n’existait pas encore sur le marché de l’immobilier. Ce fut chose faite quelque mois plus tard grâce notamment à notre intégration au sein de l’incubateur de l’école.

Quant aux points-clés dudit concept, ils peuvent être résumés ainsi : J’aime mon proprio agit comme un accompagnateur de vie locative 100 % digital et humain. Avec une idée forte : enlever l’ensemble des éléments conflictuels qui peuvent intervenir entre un propriétaire et un locataire dans le cadre de la location d’un bien immobilier.

Comment agissez-vous pour qu’ils puissent se rencontrer ?

Estelle Hanco, cofondatrice de J’aime mon proprio - © D.R.
Estelle Hanco, cofondatrice de J’aime mon proprio - © D.R.

Pour que puisse s’instaurer de la confiance entre le propriétaire et le locataire, nous avons développé, pour eux, un service de « matching » affinitaire. Plus concrètement, celui-ci s’appuie sur les profils remplis par les propriétaires et les locataires le moment venu de leur inscription sur la plateforme, dans lesquels ils sont conviés à indiquer leur centres d’intérêts et leurs passions. L’objectif ici est sans équivoque : que se bâtisse, entre eux, un socle de confiance instantané afin d’entretenir de bonnes relations sur la durée.

Quels sont les autres étapes-clés de votre accompagnement vis-à-vis du propriétaire ?

Dès lors qu’il a mis son bien à la location dans notre « Caverne des annonces », notre travail consiste ensuite à faire le tri dans les dossiers afin de lui présenter ceux qui lui correspondent le mieux. Notre travail de sélection consiste également à écarter les dossiers incomplets.

Enfin, nous leur proposons un service baptisé « Accompagnement de vie locative » grâce auquel ils peuvent, tout en restant autonome dans la gestion de leur bien (à cet égard, le loyer est payé directement par le locataire au propriétaire, sans transiter par notre plateforme), profiter de nos services pratiques : mise en location des biens (photos, vidéos, visites et état des lieux), accompagnement dans la signature du bail, mise en relation avec des artisans locaux et de confiance en cas de problème et médiation en cas conflit.

Quel est votre modèle économique ?

L’un des atouts majeurs de J’aime mon proprio est indiscutablement sa tarification : à la signature du bail, locataires et propriétaires paient 20 % du loyer, soit deux fois moins qu’au sein des agences traditionnelles. Aussi, pour les propriétaires, « l’Accompagnement de vie locative » se révèle également très avantageux puisque nos honoraires s’élèvent à 4 % du loyer, contre 10 % chez nos concurrents.

Deux autres points importants : nous ne fonctionnons que via le mandat simple et n’intégrons à notre plateforme que les annonces de biens entre particuliers. Celle-ci recense à ce jour une dizaine de biens à la location. Et notre ambition est d’y en intégrer rapidement une centaine supplémentaires chaque mois.

Transférer cet article à un(e) ami(e)