Évaluation

Prêts immobiliers : quels portraits-robots des emprunteurs au 2nd semestre 2022 ?

Le | Services pour évaluer

Age moyen, situation professionnelle, montant et durée de l’emprunt, types d’achats immobiliers : le courtier en prêts Cafpi dresse, dans son Observatoire des crédits publié le 9 janvier 2023, les différents profils des emprunteurs de crédits immobiliers au cours du seconde semestre 2022.

Le montant moyen emprunté par les primo-accédants a augmenté de 2,3 % - © D.R.
Le montant moyen emprunté par les primo-accédants a augmenté de 2,3 % - © D.R.
  • Les primo-accédants ont 34 ans, sont en CDI (75 % des clients), achètent dans l’ancien (85 %) et empruntent 242 000 € sur 24 ans avec un apport moyen de 60 028 € (18,4 % du projet).
  • Les accédants ont 40 ans, sont en CDI (70 %), achètent dans l’ancien (90 %) et empruntent 377 000 € sur 22 ans (21,4 % d’apport).
  • Les investisseurs ont 42 ans, sont en CDI (64 %), achètent dans l’ancien (60 %) et empruntent 202 000 € sur 21 ans (13 % d’apport).

Tels sont les portraits-robots des emprunteurs au 2e semestre 2022 de la Cafpi dans son Observatoire des crédits.

L’investissement locatif très apprécié

Le montant moyen emprunté par les primo-accédants a augmenté de 2,3 % (242 293 € en moyenne) au S2 2022. L'étude constate une nette hausse du revenu annuel moyen des primo-accédants (de 46 457 € pour un couple au S1 à 49 077 € au S2). Même constat sur l’apport moyen qui passe sur la période de 51 438 € (16,5 % du coût des projets) à 60 028 € (18,4 % du coût des projets).

Pour les secundo-accédants, entre le S2 2021 et le S2 2022, le montant moyen de l’emprunt est passé de 372 915 € à 377 762 € (+1,3 %), avec un apport qui a augmenté de 15 % (78 787 € à 91 226 €). Pour les investisseurs, le montant moyen emprunté a augmenté de 7 % (202 134 €), et le montant de l’apport de 12 % (31 041 €). 

« Si l’investissement locatif reste très apprécié par de nombreux Français cherchant à se constituer un patrimoine, la loi Climat & Résilience pose difficulté pour les propriétaires d’appartement énergivores ne parvenant pas à obtenir l’accord de leur copropriété pour engager les travaux de rénovation qui permettraient de maintenir ces biens dans le marché locatif », indique Olivier Lendrevie, président de Cafpi.

Paris, la ville la moins accessible pour les primo-accédants

  • Paris est la ville la moins accessible pour les primo-accédants avec le montant moyen emprunté (389 885 €) et le taux d’apport (26,7 %) les plus élevés de France.
  • Les Hauts-de-France est la région où l’emprunt moyen est le plus faible (204 935 €), tout comme le taux d’apport (13,7 %).
  • Le montant moyen prêté dans le Grand-Est est en baisse de 3 % par rapport au S2 2021. 

« Avec l’inflation et un crédit qui ne tombe plus du ciel, chacun doit réapprendre qu’un projet immobilier se prépare de longue date. L’accompagnement d’un professionnel capable d’optimiser un plan de financement n’en est que plus précieux. 2022 restera l’année où un archaïsme règlementaire (le taux d’usure par ses retards d’ajustement) aura contraint de nombreux candidats à la propriété, pourtant parfaitement solvables, à devoir attendre la fin de la hausse des taux pour avoir de nouveau le droit d’emprunter. »

Transférer cet article à un(e) ami(e)