Évaluation

5 conseils pour réussir le recrutement d’un agent immobilier

Le | Modedemploi

Dans nombre de secteurs, les entreprises peinent à recruter et bien entendu l’immobilier n’échappe pas à la règle. Pénurie de candidats, turnover, erreurs de casting… Comment dénicher les perles rares et réussir à fidéliser ses nouveaux talents ? Tour d’horizon des bonnes pratiques pour recruter efficacement.

Comment recruter un agent immobilier ? Nos conseils. - © D.R.
Comment recruter un agent immobilier ? Nos conseils. - © D.R.

1/ Soigner votre marque employeur

« Aujourd’hui, il existe beaucoup plus de demandes de candidats que de candidats disponibles, et ce phénomène ne fait que s’accentuer », souligne Hugo Bolzinger, fondateur du Recruteur Immobilier. Pour ce dernier, les petites annonces de recrutement sont ainsi de moins en moins pertinentes. Il est préférable de consacrer une landing page de son site Internet au recrutement et à la présentation de son entreprise. « N’hésitez pas à la rendre attractive avec des photos de l’agence, des collaborateurs, sans oublier leur témoignage. Utilisez la même stratégie que si vous cherchiez à capter des clients », poursuit Hugo Bolzinger.

Un agent immobilier expérimenté aura également plutôt tendance à s’intéresser aux structures qui ont déjà une belle renommée et, bien entendu, une bonne réputation. Ce dernier pourra en effet ensuite s’appuyer sur cette image de marque pour décrocher plus facilement de nouveaux mandats. « Il est donc essentiel que les employeurs travaillent sur la modernité de leur agence et de leur image, l’acquisition d’outils innovants, l’optimisation de leurs vitrines, ou encore la qualité de leur site Internet, sans oublier la pertinence de leurs avis clients  », précise-t-il. L’objectif ? Susciter l’intérêt du candidat qui est en face de vous.

2/ Déterminer une rémunération attractive

En termes d’intéressement, la rémunération est souvent le nerf de la guerre. Dans cette optique, il est conseillé de proposer des conditions de rémunération qui soient a minima dans la norme, et idéalement un peu au-delà pour se démarquer des agences concurrentes. « Pour répondre aux périodes d’incertitudes vécues au cours de ces deux dernières années, les agents immobiliers sont plus que jamais en quête de stabilité financière et donc de salariat. De même, ils s’intéressent de moins en moins au statut de VRP salarié avec un système d’avances sur commissions », explique le fondateur du Recruteur Immobilier

3/ Définir le profil type de votre agent immobilier idéal

Avant de vous mettre en quête du collaborateur de vos rêves, il vous faut impérativement réfléchir à la composante de votre équipe afin de ne pas mettre à mal sa cohésion. En effet, un très bon esprit commercial avec un ego surdimensionné aura certes des répercussions positives sur le chiffre d’affaires de votre agence, mais il risque de s’intégrer plus difficilement au sein de l’équipe. « Le métier d’agent immobilier est souvent difficile et la motivation et l’envie des critères de sélection incontournables, puisque sa mission est d’aller chercher les clients et de les accompagner dans leur projet  », ajoute Hugo Bolzinger. Bien entendu, la présentation de l’agent immobilier doit également être en adéquation avec la clientèle de l’agence

4/ Réussir l’entretien d’embauche

En amont de l’entretien, préparez les arguments que vous pourrez mettre en avant pour convaincre votre interlocuteur. Et dans ce domaine, le champ des possibles est large : l’ancienneté de votre agence, sa notoriété dans le secteur, sa belle visibilité en termes de communication, son cadre de travail qui offre beaucoup de souplesse et d’autonomie, un taux de rémunération assez élevé ou encore un concept de travail différenciant…

« Il vous faut trouver et crier haut et fort tout ce qui démarque l’entreprise des agences immobilières concurrentes pour le recrutement  », observe Hugo Bolzinger. L’entretien d’embauche est avant tout une question de matching et de ressenti entre le recruteur et le candidat. Mais pour y voir plus clair sur la personnalité du candidat, ses compétences et sa volonté de s’investir au sein de votre agence, certaines questions ne doivent pas être négligées au cours de l’échange. Parmi ces dernières, on peut ainsi citer : « Si demain, on travaille ensemble, qu’allez-vous mettre en place pour que votre activité démarre au plus vite ? » ou encore « Où vous projetez-vous dans 3 à 5 ans ? ».

N’hésitez pas également à poser certaines questions techniques, voire juridiques, sur la loi Alur ou les diagnostiques, afin de mettre en lumière certaines lacunes qui pourraient être contre-productives en rendez-vous clientèle. Un second entretien est par ailleurs conseillé pour confirmer ou infirmer sa première impression vis-à vis du candidat.

5/ Optimiser l’onboarding du nouveau collaborateur

Ultime étape et non des moindres : réussir l’accueil de son nouvel agent. Dans cette optique, il est important de leur consacrer une journée ou demi-journée.

« Il faut voir l’onboarding comme un investissement sur le moyen et le long terme car cet accompagnement va lui permettre de se sentir à l’aise, de bien s’acclimater avec les outils, de mieux comprendre les process et les règles de l’agence, sans oublier d’être présenté comme il se doit aux membres de l’équipe et ainsi lui montrer qu’il est le bienvenu », déclare le fondateur du recruteur immobilier.

Ensuite, organiser une fois par mois des évènements au sein de l’agence, tels que des afterworks ou des dîners, sera un moyen efficace de préserver une bonne cohésion d’équipe.

Par Stéphanie Marpinard

Transférer cet article à un(e) ami(e)