Un clip musical modernise l’image de Citya


Le jeudi 01 septembre 2016 | Réseaux-Franchise
Un clip musical modernise l'image de Citya - D.R.
Courant juin, Citya Immobilier dévoilait un spot complètement décalé mettant en scène Tata Citya, une jeune chanteuse un peu loufoque, entourée d’une troupe de danseurs. Un clip devenu viral sur les réseaux sociaux, qui a permis au réseau d’agences immobilières de faire le buzz auprès d’une cible stratégique : les jeunes cherchant un appartement en location

L’originalité paye souvent en matière de communication. Citya vient d’en faire l’expérience. Après avoir lancé des campagnes de communication « classiques », le réseau a, cette fois-ci, souhaité sortir des sentiers battus. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a joué la carte de l’originalité à fond. Epaulé par la société Left Productions, spécialisée dans la création et la diffusion de vidéos virales sur Internet, Citya a imaginé

d’1min30 complètement décalé pour toucher les jeunes en recherche d’un appartement en location. « Notre objectif était de désacraliser nos agences immobilières et l’acte de location, tout en développant notre notoriété sur le segment de la transaction », explique Frédéric Chaminade, directeur général de Citya. Comment ? « En se moquant de nous-même, via une musique entêtante, une chorégraphie digne d’une comédie musicale et des jeux de mots à 100 balles », sourit-il. Une recette gagnante puisque le clip « Citya envie d’un appart »a rapidement fait le buzz sur les réseaux sociaux sur lesquels il a été diffusé. Un mois seulement après sa diffusion, la campagne comptabilisait déjà 1,5 million de vues sur Facebook et 3,5 sur YouTube.

200 000 euros d’investissement

Quelques jours après le lancement de cette vaste campagne de communication, qui a nécessité un investissement d’environ 200 000 euros, un autre indicateur s’est agité : celui de l’audience du site web de Citya. « Nous dénombrons, à mi-année, le même nombre de consultations de pages que l’année dernière », se réjouit Frédéric Chaminade. Une montée en puissance qui ne devrait pas faiblir. Dès le mois de septembre, une nouvelle vague de diffusion sera enclenchée afin de toucher la cible des parents, également décisionnaires dans le choix des appartements de leurs chérubins. Celle-ci sera diffusée à la radio (sur RTL, Europe 1 et NRJ), à la télévision (notamment sur BFM TV, où Tata Citya sponsorisait déjà la météo) et au cinéma. Si elle reprendra les codes du clip « Citya envie d’un appart », la campagne sera, cette fois-ci, plus classique. L’ambition du réseau de 155 agences immobilières, qui a généré un chiffre d’affaires de 230 millions d’euros en 2015, sera toutefois la même : asseoir la position de Citya et de ses 2800 collaborateurs sur le segment de la transaction, notamment de la location. L’enseigne jonglant avec un portefeuille de 40 000 biens à louer par an.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami