Le salon RENT déménage… et prend de l’ampleur !


Le jeudi 20 juin 2019 | Réseaux-Franchise
Le salon RENT déménage… et prend de l’ampleur ! - D.R.
À l’occasion de sa 7e édition, le salon RENT prendra ses quartiers au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, à Paris. Un lieu immense - 13 000 m2d’espace d’exposition - à la hauteur des ambitions du salon, qui compte accueillir près de 10 000 visiteurs les 6 et 7 novembre prochains. Cette année, une place spéciale sera accordée aux start-up de la PropTech qui incarnent le mieux l’innovation

 

300 exposants attendus

La Grande Halle de la Villette était devenue trop petite pour accueillir l’effervescence qui caractérise aujourd’hui le secteur de la PropTech. Ni une, ni deux, l’organisateur Realnewtech a décidé d’investir le pavillon 6 du Parc des Expositions de la Porte de Versailles. Imaginé par l’architecte Jean Nouvel, ce nouveau lieu s’étend sur 13 000 m2. « Nous espérons accueillir 300 exposants et 10 000 visiteurs, soit le double par rapport à l’an dernier », annonce Stéphane Scarella, directeur du salon RENT. Parmi les grands noms attendus, citons Kompass, Facebook, Axel Springer, Plug & Play… A noter que, comme l’an dernier, le salon sera décliné à l’étranger puisque des éditions suisse et espagnole seront respectivement organisées en mars et octobre 2020, en partenariat avec des acteurs locaux.

Des conférences et des ateliers

Chaque année, les conférences organisées dans le cadre du salon font salle comble. Très attendu sur le contenu, Realnewtech a donc tenu à varier les sujets abordés. Au total, 20 conférences et 10 ateliers permettront aux visiteurs de réfléchir à l’avenir des métiers de l’immobilier. Les thématiques suivantes seront abordées : les nouveaux modèles économiques de la gestion locative en ligne, les perspectives des enchères immobilières, l’arrivée des GAFA, les nouvelles habitudes des Français en matière de recherche immobilière, les mises en application de la blockchain, l’apport de la data dans la compréhension des projets immobiliers, la modélisation des biens en 3D, en réalité augmentée et virtuelle… Un contenu souvent riche, parfois prospectif, en phase avec l’ambition du salon de devenir un « label de la PropTech en Europe », selon Stéphane Scarella, alors que le rendez-vous annuel est challengé par un autre : le MIPIM PropTech Europe, qui se déroulera début juillet à Paris.

Les start-up en fête !

D’année en année, la place accordée aux start-up est de plus en plus significative. « L’innovation est aujourd’hui insufflée par elles », explique Jérôme Révy, en charge d’accueillir les jeunes pousses au salon RENT. L’année 2019 ne dérogera pas à la règle. Deux villages leur seront entièrement dédiés : ils seront situés en plein milieu du pavillon, assurant aux jeunes sociétés de la PropTech une bonne visibilité. Au total, une soixantaine de start-up dont 24 internationales accompagnées par l’incubateur Plug & Play seront présentes. Comme en 2018, Realnewtech leur met une plateforme de « speed dating » à disposition afin de fluidifier les rendez-vous avec les groupes industriels (Duval, SeLoger…) et les fonds d’investissement (Anaxago, New Alpha…). Le salon prend ainsi à cœur son rôle de caisse de résonance. « RENT nous a permis de mesurer la pertinence de notre solution, de savoir si nous allions dans la bonne direction. Suite à notre participation en 2018, nous avons levé 1 million d’euro et recruté une dizaine de personnes », témoigne Cédric Baulme, co-fondateur d’Unkle.    

Un appel à projets 

En plus des traditionnels concours à destination des start-up (« La start-up ORPI », « le Trophée de l’innovation FF2i » et le « Prix académique »), le salon RENT prévoit de lancer un appel à projets auprès des exposants. « Concrètement, nous allons demander aux réseaux immobiliers et aux promoteurs de proposer une problématique sur laquelle ils souhaiteraient voir émerger des projets. Les start-up pourront ensuite plancher sur la question et pitcher leurs idées pendant le salon », explique Jérôme Révy. Une initiative qui devrait permettre aux industriels et aux jeunes pousses de se rapprocher. « Il est plus facile d’innover lorsqu’on s’entoure de start-up. Elles apportent un regard neuf sur un marché et challenge la manière dont les acteurs plus traditionnels travaillent en interne », témoigne Julien Villeneuve,directeur de l’innovation chez Orpi. 

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami