L’Adresse entre dans une phase d’accélération


Le vendredi 14 juin 2019 | Réseaux-Franchise
L’Adresse entre dans une phase d’accélération - D.R.

A l’occasion de son 20eanniversaire, L’Adresse entame un virage stratégique ! Outre une nouvelle charte graphique et le réagencement de ses agences, la coopérative immobilière prévoit de doubler ses effectifs d’ici 2020 et de mettre le cap à l’international d’ici 2023. Une feuille de route que déroulera Brice Cardi, PDG de L’Adresse depuis juin 2013, réélu pour un second mandat le 2 juin dernier. 

20 ans, c’est l’âge des possibles. Brice Cardi, président du réseau L’Adresse, en est bien conscient. «  Sur un marché immobilier changeant et face à l’exigence grandissante des clients, nous devons franchir un nouveau cap ! Pour ce second mandat, j’ai à cœur de renforcer l’accompagnement des clients avant, pendant et après la vente, l’acquisition ou la location d’un bien, grâce à des services exclusifs  », indique-t-il. Basée sur la performance et la fidélisation des clients comme des consultants, la nouvelle stratégie de la coopérative prévoit notamment le recrutement de 500 nouveaux collaborateurs d’ici 2020. Le réseau développera sa présence sur l’ensemble du territoire, surtout dans les régions Rhône-Alpes, Hauts de France et Bretagne, en passant de 335 à 500 agences, toujours d’ici fin 2020. Pour y parvenir, le réseau s’est outillé d’un logiciel dédié au recrutement, à l’intégration et à la formation des salariés. Celui-ci a pour ambition de fidéliser les collaborateurs sur le long terme et d’aider les plus ambitieux à devenir leur propre parton. Par ailleurs, « notre budget dédié au sourcing des candidats a doublé et nos investissements sur les sites emplois comme Indeed et Monster ont significativement augmenté », précise-t-il. L’objectif de la coopérative est clair : «  doubler notre nombre de consultants ainsi que notre part de marché d’ici 4 ans, alors que les nouveaux réseaux sans point de vente sont nombreux sur le terrain », confie Brice Cardi. Les perspectives de développement s’ouvrent également à l’international. D’ici 4 ans, Brice Cardi souhaite ouvrir une dizaine d’agences à l’étranger, notamment en Espagne, en Angleterre et en Afrique du Nord. 

Une diversification en vente de crédits

Pour renforcer sa proximité avec ses clients, L’Adresse ne se contente pas d’empiler les points de vente. La coopérative prévoit d’ouvrir sa centrale d’achats, jusqu’ici réservée à ses sociétaires. Des offres aux tarifs négociés liées au déménagement, à la souscription de nouveaux contrats d’énergie, à la réalisation de devis de travaux, pourront, par exemple, être proposées aux clients de L’Adresse. « Nous avons choisi une trentaine d’agences pilotes réparties dans toute la France pour lancer des initiatives en matière de fidélisation de clients. La première, c’est que nous souhaitons humaniser notre conciergerie, qui était jusqu’ici uniquement digitale. Concrètement, nous souhaitons former nos assistantes afin qu’elles amorcent ce sujet avec nos clients en agence, au sein d’un espace physique dédié, dès la signature d’un bail ou d’un compromis de vente », explique Brice Cardi. Toujours dans cette logique de services, la coopérative se diversifiera également dans la vente de crédits. « En 2017, nous avons formé nos consultants afin qu’ils deviennent des intermédiaires en opérations de banque et en services de paiement (IOBSP). Aujourd’hui, 140 associés sont diplômés sur ce sujet  », indique-t-il. La particularité, c’est que tous les particuliers - clients ou non - pourront pousser les portes d’une agence L’Adresse pour souscrire des crédits immobiliers, travaux, de consommation et des assurances habitations. « Durant la phase de test, un quart des crédits ont été octroyés par des personnes qui n’ont pas réalisé d’acquisition par le biais de notre agence », précise-t-il. Preuve que la stratégie de diversification aide l’enseigne immobilière à toucher de nouveaux profils. 

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami