IAD annonce un chiffre d’affaires record


Le vendredi 12 juillet 2019 | Réseaux-Franchise
IAD annonce un chiffre d’affaires record - D.R.

225 millions d’euros en juin 2019 contre 154 millions en 2018 : le chiffre d’affaires annoncé par le groupe immobilier IAD augmenté de 46 % en un an. Cette progression spectaculaire, trois fois plus importante que celle du marché global des réseaux de mandataires, est portée par l’organisation multi-niveaux de l’enseigne et par une conjoncture économique favorable. 

Bientôt 9000 mandataires 

IAD n’avait pas connu une telle croissance depuis 2012. À l’époque, le réseau n’affichait « que » 1400 agents mandataires pour 25 millions d’euros de chiffre d’affaires, loin derrière le réseau historique Capifrance. Sept ans plus tard, le groupe IAD, qui aime rappeler avoir vu le jour dans un garage de Seine-et-Marne en 2008, est présent dans 4 pays : France, Portugal, Espagne et Italie. Il compte désormais 8920 agents mandataires dont 8130 en France et 550 au Portugal. L’une des clés de cette croissance organique exponentielle, c’est d’abord le modèle du marketing de réseau (MLM) qui fait le succès et la singularité du groupe immobilier depuis le départ. Concrètement, dès lors qu’il a acquis suffisamment d’expérience, un agent mandataire IAD peut constituer sa propre équipe de conseillers. Chacun d’eux pouvant, à terme, recruter une équipe à leur tour. L’avantage pour ces managers bronze, argent, or ou platinium est de percevoir un pourcentage sur chacune des ventes réalisées par leurs filleuls et celles des filleuls de leurs filleuls, à travers un système de commission partagée. 

Et le turnover ?

La machine IAD a intégré quelques 2 000 nouveaux conseillers en 2018, « dont 80 % ne viennent pas de l’immobilier », indique Roland Tripard, Président du groupe, en écho à la promesse d’ascenseur social par l’entreprenariat défendue par l’enseigne. Reste toutefois à savoir combien d’agents mandataires réussissent au sein du réseau. Selon le patron, un nouveau conseiller IAD sur deux abandonne son activité dans les 12 premiers mois. « En revanche, dès qu’ils ont passé le cap de la première année, ils restent presque tous, en particulier quand ils entrent dans la logique du parrainage. Nous ne fermons nos portes à personne. Tout le monde n’est pas en capacité d’apprendre ce métier ou suffisamment motivé pour devenir un vrai entrepreneur », assume Roland Tripard. Les conseillers du réseau IAD auraient signé près de 34 000 compromis de vente sur le dernier exercice fiscal. « Tout le monde craignait un ralentissement du marché, nous les premiers. Il s’est finalement maintenu à un niveau élevé, en prix et en nombre de transactions, car les taux d’intérêt restent très bas », observe-t-il. 

15 % de croissance chez les réseaux de mandataires 

Selon les prévisionsde l’institut Xerfi-Percepta, la croissance moyenne du marché des réseaux de mandataires devrait tourner autour de 15 % en 2019, puis se stabiliser à +8 % en 2020 et 2021. « Je ne sais pas si nous pourrons maintenir un tel rythme de progression de plus de 45 % dans les prochaines années, mais tous les fondamentaux sont là pour que notre croissance organique continue à être très forte », conclut Roland Tripard. 

Gaëlle Fillion

Transférer cet article à un ami