Switfi monte en puissance


Par Christian CAPITAINE | le mercredi 20 novembre 2019 | Logiciels de transaction
Switfi -
Nouveau membre de la French PropTech, Switfi, l’application gratuite pour les professionnels de l’immobilier qui leur permet d’analyser en temps réel les capacités de financements de leurs clients, se déploie hors de son berceau, l’Occitanie. Et a annoncé le lancement, sur Rent, de son chatbot.

Un courtier dans la poche de l’agent immobilier. C’est en ces termes que se définit Switfi, application lancée il y a deux ans, et dont Yann Nicodème, son fondateur et dirigeant, rappelle les points-clés du fonctionnement. « Avant tout, Switfi est un outil destiné aux professionnels de l’immobilier. Concrètement, nous collectons pour lui les informations sur la viabilité d’une transaction. En d’autres termes, nous lui offrons, en temps réel, les réponses sur la possibilité, ou non, de son client de financer son projet immobilier. » Pour ce faire, l’outil procède en amont à la réalisation d’une étape-clé : la vérification de la capacité d’emprunt dudit client. « L’agent immobilier, via Switfi, lui soumet un questionnaire : de la composition de son foyer, à ses revenus en passant par la valeur de son patrimoine, poursuit Yann Nicodème. Une fois celui-ci rempli, l’application va faire correspondre son profil avec les propositions de financements de nos quatorze partenaires bancaires.  »

Pour le professionnel, l’utilisation de cet outil présente cinq principaux avantages : vérifier la possibilité, ou non, de réaliser une vente (et donc, gagner du temps) ; raccourcir les délais d’optimisation des prêts ; apporter de la crédibilité à ses offres d’achats ; fluidifier la rotation de ses produits ; et rassurer le vendeur du bien sur la capacité de financement de l’acquéreur. « Le client, également, est rassuré, complète le fondateur de la startup, il peut alors se projeter et envoyer à sa banque, via Switfi en format dématérialisé quand l’établissement bancaire le permet, l’intégralité de son dossier de crédit. »

Un outil gratuit pour les professionnels

Pour se financer, Switfi n’a recours qu’à deux sources de revenus : les commissions versées par les banques lorsqu’elles signent de nouveaux clients et les frais de courtage payés par les acquéreurs dont les montants varient entre 750 et 1 250 euros. « Pour l’agent immobilier, tous nos services sont gratuits, nous ne lui facturons aucune prestation », insiste Yann Nicodème. Sa jeune entreprise - où transitent chaque mois sur sa plateforme entre 70 et 100 dossiers de financements - compte, pour l’heure, 130 partenaires immobiliers, majoritairement installés dans le sud de la France. « Nous traitons au cas par cas avec chaque direction d’agence car elles sont toutes indépendantes », précise le dirigeant. Avant d’énumérer : « Nous rayonnons de Montpellier, notre berceau, jusqu’à Perpignan, Toulouse et Aix-en-Provence. Puis commençons à être représentés en Ile-de-France et à l’Est de la France. »

La startup lance son chatbot

Début octobre, Switfi annonçait rejoindre la French PropTech. « Etre membre de ce réseau nous permet d’être reconnu comme un acteur de référence, se félicitait il y a quelques jours Yann Nicodème. C’est aussi l’opportunité de participer à de nombreux événements et d’échanger avec les différents membres du groupe pour pousser la mutation digitale du secteur de l’immobilier.  » Sur l’édition 2019 de Rent, le fondateur de la startup a présenté une grande nouveauté : « Nous avons annoncé le lancement de Thibot : un chatbot relié au CRM des professionnels et intégré à leur site web sans développement technologique particulier. Grâce à lui, l’acheteur peut calculer gratuitement sa capacité de financement en deux minutes. Et sa demande est accompagnée par un expert dédié de l’équipe Switfi pour lui proposer des solutions précises et aux meilleurs conditions.  » A noter : cette nouvelle solution est proposée aux professionnels de l’immobilier sous la forme d’un abonnement payant.

Transférer cet article à un ami