Paroles d’agent «  L’administration de biens nous assure une entrée de fonds  »


Le mercredi 28 novembre 2012 | Logiciels de gestion
Paroles d’agent «  L’administration de biens nous assure une entrée de fonds  » - D.R.

Dans un marché difficile, l’agence Citya Gousseau Segimmo Immobilier 41, située à Blois, affiche son optimisme. Elle maintient son activité, notamment grâce à l’administration de biens.

« Nous sommes treize collaborateurs et nous avons réuni trois portefeuilles d’administration de biens avec du syndic de copropriété, de la gérance, de la location et de la transaction », explique Muriel Breton, responsable de l’agence Citya Gousseau Segimmo Immobilier 41. L’agence travaille à Blois et jusqu’à quinze kilomètres aux alentours. « Dans notre secteur, le marché est en baisse, plus particulièrement dans la vente. Toutefois, ce n’est pas aussi catastrophique que ce qu’on aurait pensé. Il y a toujours des vendeurs et des acheteurs », précise-t-elle. Par rapport à l’année 2011, le chiffre d’affaires et les transactions de l’agence restent stables. Comme les taux d’intérêts pour les prêts sont actuellement bas, l’agence maintient son nombre d’acheteurs. « En revanche, le marché du neuf ne fonctionne plus du tout. Mais nous sommes toujours optimistes et nous continuons à nous investir dans notre travail », ajoute la responsable.

Une visibilité grâce aux activités de gestion
Le fait d’avoir une activité d’administration de biens assure des revenus réguliers et permet à l’agence d’obtenir des clients, notamment via ses activités de syndic de copropriété et de gérance. « Les honoraires générés par la gestion en syndic ou la gestion locative sont récurrents. Cela nous permet d’avoir un certain matelas d’entrée de fonds », précise Muriel Breton. Par ailleurs, ces activités permettent également de bien connaître l’éventail des clients susceptibles de mettre un bien sur le marché. Aussitôt qu’un particulier décide de vendre, l’agence est en mesure de lui proposer ses services. L’autre façon de trouver de nouveaux clients, c’est de communiquer. Et de ce côté-là, la stratégie de l’agence est simple : elle diffuse ses annonces immobilières dans les médias locaux et sur Internet, notamment sur Le Bon coin. « Il faut s’adapter aux tendances et à la recrudescence d’Internet. Cela ne nous effraie pas », conclut Muriel Breton.

Chloé Cartier-Santino

Transférer cet article à un ami