Portails

Proptech Digital Days by RENT : une seconde édition plus interactive

Par Christian Capitaine | le | Sites pour les professionnels

Les 31 mars et 1er avril 2021 se tiendra la seconde édition des Proptech Digital Days by RENT. Cet événement 100 % digital mettra l’accent, par l’intermédiaire de son agora de contenus et de sa marketplace, sur l’interactivité entre les acteurs de la Propetch et les près de 7 000 inscrits escomptés. Interview du directeur de la manifestation, Stéphane Scarella.

La marketplace de l'événement table sur plus de 20 000 leads générés - © D.R.
La marketplace de l'événement table sur plus de 20 000 leads générés - © D.R.

A deux semaines de l’ouverture de la deuxième édition des Proptech Digital Days by RENT, quels sont vos objectifs ?

D’abord, faire mieux que la première édition. En novembre dernier, nous avions fédéré 6000 inscrits BtoB. Les 31 mars et 1er avril prochains, nous espérons approcher la barre des 7 000 (nous en sommes, à ce jour, à 1 200). Et pour nos 150 acteurs de la Proptech, l’objectif consistera, bien sûr, à générer davantage de leads sur notre marketplace qu’en novembre dernier, soit dépasser les 20 000.

Nous avançons avec humilité. Ce format d’événement digital reste nouveau. Notre ambition première est de rassembler les acteurs de la Proptech au sein d’un collectif afin de leur offrir une tribune d’expression. Malgré le contexte, nous devons continuer d’avancer et d’échanger. Et nous n’oublions pas les startups, qui doivent aussi pouvoir dévoiler leurs innovations, dans un contexte où il demeure difficile pour elles de s’exprimer.

Au niveau des formats et des contenus, sur quels volets avez-vous travaillé ?

Stéphane Scarelle, directeur de RENT
Stéphane Scarelle, directeur de RENT - © D.R.

Nous avons appris de la première édition. En conséquence, nous renforcerons, à l’occasion de ce deuxième rendez-vous, notre agora de contenus inscrits, toujours, autour de l’innovation, grâce notamment à la tenue d’une trentaine d’ateliers.

Par rapport à novembre 2020, les conférences aborderont des sujets nouveaux, comme le tertiaire, la promotion ou les thématiques autour des attentes clients et la transformation des bureaux en logements. Nous nous appuierons également sur un très joli casting, avec les retours d’expérience de réseaux comme Orpi ou Century 21.

Des acteurs internationaux interviendront également dans cet agora. Ils nous offrirons un regard à la fois neuf et croisé sur le marché tel qu’ils l’ont vécu.

Avez-vous travaillé sur d’autres axes d’amélioration par rapport à la première édition ?

Oui, et je pense notamment au renforcement de l’interactivité de la plateforme entre les acteurs de la Proptech, les startups et les visiteurs. Pour ce faire, nous organiserons des lives. Les professionnels inscrits pourront ainsi interagir en direct, poser des questions. Une vingtaine de conférences seront déployées pour l’occasion. Avec la possibilité, une fois la manifestation terminée, de les visionner en replay. L’objectif ici est que les 6 000 à 7 000 visiteurs soient acteurs de l’événement.

Deuxième axe d’amélioration versus l’édition précédente : notre marketplace, avec la possibilité de prendre des rendez-vous en ligne avec les acteurs de la Proptech, de discuter via le chat et de découvrir leurs innovations. Cet événement étant payant pour eux, la marketplace doit leur délivrer des leads avec une maturité plus aboutie qu’en novembre dernier. Nous devons leur générer des leads qualifiés.

Concernant la prochaine édition de RENT, les 30 juin et 1er juillet 2021 à Paris, avez-vous de la visibilité sur sa tenue ?

Nous restons sur ces dates. Et tant que la fenêtre reste ouverte, nous gardons ce cap. Tous les acteurs de la profession ont très envie de se retrouver. Ces dates, il faut les maintenir, même si personne n’a de boules de cristal quant à la possibilité d’organiser ou cet événement. Mais une certitude : se donner des perspectives demeure essentiel dans le contexte actuel.

Transférer cet article à un(e) ami(e)