Portails

Crise sanitaire : RENT réorganise son calendrier

Par Christian Capitaine | le | Sites pour les professionnels

Initialement prévue les 31 mars et 1er avril, l'édition 2021 du Salon RENT, la plateforme d’affaires des acteurs de la Proptech et de leurs clients, a été décalée à l'été prochain en raison du contexte sanitaire. S’y tiendra à la place la version digitale de l'événement : Les Proptech Digital Days by RENT, dont Stéphane Scarella, directeur de RENT, en détaille le contenu et les objectifs.

Stéphane Scarella, directeur de RENT - © D.R.
Stéphane Scarella, directeur de RENT - © D.R.

Vous avez décidé de décaler RENT 2021 au 30 juin et 1er juillet. L’organiser fin mars n’était plus possible ?

La seule question qui a compté était la suivante : « Sommes-nous en capacité, ou non, de faire profiter aux visiteurs et aux exposants de tout l’ADN de RENT le 31 mars 2021, dans les meilleures conditions possibles et en parfaite sécurité sur le plan sanitaire ? » La réponse était non. Dès lors, il nous a fallu faire preuve de pragmatisme et de responsabilité et décaler l’événement au 30 juin et 1er juillet 2021. L’important était de donner de la perspective, de fixer un cadre. C’est ce que nous avons fait en instaurant ce nouveau calendrier. 

De nombreux professionnels de l’immobilier considèrent ces nouvelles dates comme particulièrement bonnes car, notamment, plus éloignées du congrès FNAIM… Qu’en pensez-vous ?

La salon RENT, tout d’abord, n’est pas un concurrent du Congrès FNAIM. Ensuite, oui, ce sont de bonnes dates. Elles nous permettent d’exploiter au mieux l’ADN de la manifestation. D’une part sur le plan de la convivialité, car c’est la saison estivale et le rooftop du hall 6 du Parc des Expositions de la Porte de Versailles est propice à ces moments de partages ; puis sur plan du business, car nous sommes très attendus, à la fois par les startups, les industriels de la Proptech et les agents immobiliers. Notre objectif est clair : être un accélérateur de business pour tous ces professionnels.

Pourriez-vous, pour les éditions des années à venir, conserver ces dates estivales ?

C’est possible. Nous ne nous interdisons rien. Il est une certitude, en revanche : parce que nous sommes entrés dans un nouveau monde, RENT doit conserver sa forme hybride, bâtie sur un événement physique et un événement digital. Et si nous avons la capacité d’organiser un nouvel événement physique en novembre cette année, nous le ferons. Le marché, dit en toute humilité, a besoin de manifestations comme la nôtre pour avancer.

Les 31 mars et 1er avril 2021 se tiendra la deuxième édition des Proptech Digital Days by RENT. Quel sera son contenu ?

Un point important au préalable : 2/3 des professionnels qui se sont connectés à la première édition des Proptech Digital Days by RENT, les 4 et 5 novembre 2020, n’avaient pas fréquenté le salon RENT auparavant. C’est dire combien cette plateforme a suscité de l’intérêt. Cette expérience 100 % digitale, que nous avons voulue complémentaire du salon RENT, sera, cette année, structurée sur le même concept que celui de la première édition.

A savoir : 1/proposer des contenus inspirants et innovants à travers des ateliers pratiques, des conférences, des startups labs, des battles de startups ; 2/ mettre à disposition des exposants et visiteurs une marketplace, dont la navigation sera fluide afin de permettre une optimisation de la recherche.

Concernant cette place de marché, comment allez-vous encore l’améliorer par rapport à celle de novembre 2020 ?

Nous avons d’abord travaillé à améliorer son usage. Ainsi, nous lui avons ajoutée des fonctionnalités, comme celle de pouvoir organiser des chats en live et des prises de rendez-vous entre exposants et visiteurs.  Aussi, tous les acteurs de la Protech qui y seront présents (nous attendons entre 150 et 200 exposants) pourront y déposer des vidéos et des présentations de leurs solutions.

Cette marketplace doit être, pour tous, un accélérateur de business. Sept parcours visiteurs seront également organisés, sur les thématiques de la transaction, de la gestion locative, de la technologie, de la promotion immobilière et du syndic.

Quels sont vos objectifs en nombre de visiteurs ?

Nous attendons plus de 5 000 visiteurs qualifiés. Des leads visiteurs seront envoyés aux acteurs de Proptech lors l’événement. Plus de 20 000 l’ont été sur l’édition de novembre. A titre d’exemple, un atelier pour un acteur ou une présence dans un parcours métier a généré près de 400 leads de dupliqués en moyenne lors de la première édition.

Pour résumer : la crise sanitaire a été une opportunité pour RENT d’accélérer sa digitalisation. Avec cette pandémie, nous avons changé de paradigme. Il a fallu nous adapter, en proposant aux acteurs de la Proptech et à leurs clients de nouveaux outils. Nous avions cette responsabilité.

Transférer cet article à un(e) ami(e)