Portails

Bureaux à Partager lève 2 millions d’euros

Le | Sites pour les professionnels

Quatre ans après son lancement, la start-up Bureaux à Partager, qui édite une plateforme permettant de louer des bureaux et des espaces de coworking, clôture une première levée de fonds de 2 millions d’euros auprès de La Caisse des Dépôts. Une étape symbolique pour la start-up, qui prépare son déploiement à l’international

Bureaux à Partager lève 2 millions d’euros - © D.R.
Bureaux à Partager lève 2 millions d’euros - © D.R.

Souvenez-vous : Bureaux à Partager avait fait parler d’elle en remportant, en novembre 2014, le prix de la start-up RENT de l’année. Deux ans après, la jeune pousse, qui est spécialisée dans la location de bureaux pour les professionnels, continue de susciter l’intérêt du marché. Propulsée par l’émergence du coworking, elle a annoncé, en fin de semaine dernière, avoir bouclé une levée de fonds de 2 millions d’euros auprès de La Caisse des Dépôts. « Nous n’avions pas réellement besoin de réaliser un tour de table dans la mesure où nous avions généré 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, confie Marie Barbier, porte-parole de la start-up. Pour autant, au fur et à mesure de nos rencontres, nous avons noué des contacts avec La Caisse des Dépôts, qui est un acteur actif dans le domaine de l’immobilier professionnel. Nous avons donc saisi l’opportunité de lui ouvrir notre capital. » Et pour cause : de part ses antennes régionales, La Caisse des Dépôts devrait donner un sacré coup de projecteur à la start-up d’une trentaine de collaborateurs, qui entend recycler les locaux sous-exploités. Et ça tombe plutôt à pic au vu de l’arrivée imminente du géant américain WeWork sur le marché hexagonal du coworking.

Un modèle bientôt dupliqué en Europe

En plus d’investir en SEO et en marketing digital, Bureaux à Partager devrait profiter de ce nouveau capital pour recruter une dizaine de personnes d’ici la fin du premier trimestre de 2017. Notamment des développeurs, afin d’enrichir son logiciel de gestion des espaces partagés LINK, mais aussi des gestionnaires d’espaces pour consolider sa deuxième activité, qui consiste à gérer, pour le compte de sociétés foncières (BNP Paribas, Altarea Cogedim…), 13 espaces de travail inutilisés en Ile-de-France. L’autre grand projet de Bureaux à Partager, c’est l’international. Sur ce point, la jeune équipe souhaite avancer méthodiquement. En lançant les plateformes Share Your Office aux Etats-Unis et Oficina Para Compartir en Espagne, la start-up a déjà fait ses premiers pas en dehors de l’Hexagone. Pas forcément avec succès. « Nous ne savons pas encore ce que ces deux plateformes vont devenir. Nous réfléchissons actuellement à la manière dont nous allons remettre à plat notre stratégie à l’international », explique Marie Barbier. Sans dévoiler son plan d’attaque, la société, qui espère atteindre les 5 millions d’euros de revenus en 2016, a notamment l’Allemagne, l’Angleterre ainsi que l’Espagne en ligne de mire.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un(e) ami(e)