Portails

Webinair by Rent : quels outils pour une reprise efficace ?

Par Christian Capitaine | le | Sites internationaux

Les équipes du salon Rent ont organisé, mardi 5 mai 2020, leur premier webinaire sur le thème : « Vendre dans l’ancien post-confinement. Les outils digitaux pour une reprise efficace. » Y furent conviées les startups de la PropTech Nodalview (solution pour contenus visuels de qualité professionnelle), Edmond (plateforme de gestion de trésorerie) et SweepBright (logiciel agence d’automatisation des tâches), ainsi que Michel Le Bras, président du réseau Propriétés.privées.com. Morceaux choisis.

Webinair by Rent : quels outils pour une reprise efficace ?
Webinair by Rent : quels outils pour une reprise efficace ?

Jérôme Revy, Consultant pour Rent :

« Demain, c’est l’acquéreur qui détiendra le pouvoir »

Avant le confinement, l’immobilier en France (soit 120 000 professionnels, 30 000 agences immobilières et 2/3 du volume des transactions réalisées) traversait une période faste, marquée, notamment, par des prix tirés vers le haut. Le vendeur y était roi. Puis le confinement fut imposé. Dès lors, l’activité fut gelée, à l’image des portails qui enregistrèrent une baisse de 80 % pour la publication des nouvelles annonces.

A l’approche du déconfinement, à quoi pouvons-nous nous attendre ? Très certainement, comme le prédisent les observateurs, à une récession économique, marquée, sur notre secteur, par une baisse du nombre de transactions et un rééquilibrage des prix en fonctions des zones géographiques. Dans ce contexte, c’est l’acquéreur qui détiendra le pouvoir. En conséquence, prendre un mandat au bon prix pour l’agent immobilier deviendra plus difficile. Et un nouveau facteur s’imposera à lui : le travail à distance. Face à cette nouvelle donne, les agences immobilières qui résisteront le mieux seront celles, à n’en pas douter, qui auront digitalisé leur process.

Un dernier élément de contexte - et il s’agit d’une bonne nouvelle : depuis une dizaine de jours, le nombre d’appels et de mails reçus dans les agences est revenu au niveau de celui qu’il était avant le confinement. L’appétence pour le marché de l’immobilier revient.

Michel Le Bras, président de Propriétés.privées.com :

« Les prises de mandats repartent »

Dès la mi-mars, notre volonté, chez Propriétés.privées.com, a été de maintenir en éveil nos mandataires, pour éviter qu’ils ne tombent dans la déprime. Pour ce faire, nous avons installé un vaste programme de formations à distance, soit 80 au total, sur des thématiques aussi diverses que l’entrepreneuriat et la motivation, les réseaux sociaux et l’immobilier au sens large, sans oublier des cours de yoga et de cuisine.

Notre deuxième priorité, au cours de cette période, a été la suivante : comment maintenir notre activité et, incidemment, garder du lien avec nos clients ? Sur ce point, l’utilisation des outils digitaux nous a été fort utile, à l’image de la plateforme MyNotary, avec laquelle nous travaillons depuis quatre ans et qui nous a permis de signer, sur cette période de confinement, près de 300 compromis de vente numériques par mois, soit le double du volume que nous escomptions.

Même tendance au niveau des ventes, puisque nous avons signé, en avril 2020, près de 250 actes authentiques. Reste les prises de mandats. Après une période creuse, nous sommes surpris de voir que, depuis une dizaine de jours, l’activité repart à la hausse : au total, les agents de notre réseau en décroche une centaine par jour.

Philippe Gaudin, CEO de Edmond :

« Un outil pour préserver la trésorerie des agences »

Destinée aux agences immobilières, Edmond est une plateforme qui facilite la gestion de leur trésorerie. Elle repose sur deux principaux piliers : 1/ un outil de pilotage de l’activité de l’agence et 2/ une solution qui propose une avance sur honoraire une fois signé le compromis de vente. Plus la peine donc, pour les professionnels de la transaction immobilière, d’attendre la signature de l’acte authentique pour toucher leurs honoraires. Depuis le début de la crise, nous sommes beaucoup questionnés par les agences sur, notamment, la capacité qui s’offre à elle de reporter leurs charges. Et nous sommes là pour les accompagner, pour les aider à trouver des solutions qui leur permettent de préserver leur trésorerie, ce carburant si essentiel en cette période.

La période de mai-juin qui s’annonce sera synonyme de rentrée d’argent pour les agences. En revanche, celle qui court sur septembre et octobre sera plus difficile, car moins de prises de mandats auront été signées trois mois auparavant en raison de la période de non-prospection de ces dernières semaines.

Thomas Lepelaars, CEO de Nodalview :

« Près de 80 % de nos clients utilisent désormais la visite virtuelle »

Qu’est-ce que Nodalview ? C’est une solution digitale, avec pour cible les agences immobilières, qui permet de produire du contenu visuel, c’est-à-dire des photos, des vidéos et des visites virtuelles, de qualité professionnelle depuis son smartphone. Dans quelle mesure se saisir de notre outil peut se révéler un atout pour l’agent immobilier ? Avec lui, il va notamment se démarquer du circuit de vente de particulier à particulier : notre outil va lui permettre de renforcer son discours auprès du vendeur, de le rendre plus professionnel. De plus en plus, la digitalisation du parcours client sera la norme sur le marché immobilier. Et notre outil y contribue.

C’est incontestable : dans ce contexte de crise, l’utilisation de la visite virtuelle explose. Aujourd’hui, on estime qu’environ 30 % des agents immobiliers en France en sont équipés. La preuve : depuis le confinement, près de 80 % de nos clients qui sont équipés en outils pour la photo, la vidéo et la visite virtuelle utilisent aujourd’hui cette dernière, alors qu’auparavant ils n’étaient que 15 %. Aussi, il est clair que nous sommes entrés dans une troisième phase, celle du redémarrage : le taux de souscription à nos outils a progressa ces dernières semaines de 300 % par rapport à la même période de 2019.

Raphael Bochner, CEO de SweepBright :

« SweepBright offre une rapidité d’action appréciée par le vendeur »

Colonne vertébrale de l’agence immobilière, SweepBright, dont la commercialisation démarre en France et qui sera disponible en version française en août 2020, est un logiciel agence « nouvelle génération » qui automatise ses tâches. Sa vocation : qu’avec lui, l’agent immobilier travaille plus rapidement et de manière plus fluide. Avec cette idée-force : qu’il puisse connecter à la plateforme SweepBright l’ensemble de ses outils numériques, que ce soient ses visites virtuelles, ses signatures digitales, ou bien l’ensemble de ses canaux de diffusion, comme Facebook Life.

Avec notre logiciel, le professionnel de la transaction peut également saisir sur son smartphone l’ensemble des caractéristiques d’un bien, et ce dès la première visite, en simplement quelques clicks, puis y intégrer ses images, vidéos ou visites virtuelles, et les diffuser sur son site et sur les portails. Cette rapidité d’action est très apprécié par le vendeur.

Stéphane Scarella, directeur de Rent :

« Aucune raison que Rent n’ait pas lieu »

Si le salon Rent va se tenir les 4 et 5 novembre 2020 à Paris et dans quelles conditions ? Comme vous tous, je n’ai pas de boules de cristal. Cela dit, on travaille d’arrache-pied avec ViParis, les organisateurs, pour être prêts le jour J, et notamment nous travaillons sur des scenarii qui nous imposeraient des contraintes. A l’heure qu’il est, il n’y a aucune raison que le salon ne se tienne pas. Nous nous en tenons aux déclarations du gouvernement qui autorisera, à partir du 1er septembre 2020, la tenue de manifestations de plus de 5 000 personnes.

Transférer cet article à un(e) ami(e)