Portails

Pour 2020, RENT voit plus grand !

Par Christian Capitaine | le | Méta-moteurs

Un pavillon d’exposition une nouvelle fois entièrement investi d’exposants (mais avec l’ambition d’attirer 20 % de visiteurs en plus qu’en 2019) ; une volonté clairement affichée de ses organisateurs d’en faire le label de la PropTech en Europe ; et, enfin, lui offrir une dimension internationale : ces éléments démontrent combien le salon RENT est en passe d’entrer, cette année, dans une nouvelle dimension.

Stéphane Scarella
Stéphane Scarella

RENT 2020 : le compte à rebours est lancé ! Mais avant de nous attarder sur son contenu et ses objectifs, un retour sur l’édition 2019 s’impose. Celui-ci a été établi jeudi 26 février par ses organisateurs dans le cadre d’un événement, organisé à Paris, baptisé Kick-off RENT 2020 réunissant, notamment, une partie de ses exposants.

Au niveau de l’affluence, tout d’abord. « Nous avons accueilli, l’an passé, deux fois plus de visiteurs qu’en 2018, soit 9 000 professionnels », a relevé Stéphane Scarella, directeur de RENT. Du côté des exposants - ils étaient 400 réunis au sein du pavillon 6 du Parc des Expositions de la Porte de Versailles, à Paris - les organisateurs peuvent également avoir le sourire : « 59 % d’entre eux se sont montré « très satisfaits » à l’issue de l’événement, alors que 39 % d’entre eux se sont déclaré « satisfaits », a complété Stéphane Scarella. Autre motif de satisfaction des organisateurs : l’accueil sur le salon, parmi ses exposants, de 104 startups, « qui en constituent son ADN », a-t-il ajouté. Avant de poursuivre : « Sur RENT, les startups de la PropTech française y sont très largement représentées, et nous nous en félicitions, puisqu’on estime qu’elles sont aujourd’hui environ 500 répartis sur le Territoire. » 

104 startups à l’œuvre

Pour 2020 à présent, l’ambition affichée par Stéphane Scarella est sans équivoque : « Faire mieux ! » Organisé les 4 et 5 novembre prochains, toujours au sein du pavillon 6 du Parc des Expositions de la Porte de Versailles, et aux mêmes dates que le salon de la copropriété (qui investira également le parc parisien), ses organisateurs lui ont donné, à suivre, cette trajectoire : faire de RENT le label de la PropTech en Europe. « Notre objectif est d’accueillir 11 000 visiteurs », ont précisé ses organisateurs. Et leur directeur d’ajouter : « La commercialisation du salon commencera le 10 mars 2020 à 9h ». Ses exposants, qui occuperont la totalité du pavillon 6, seront répartis comme suit : 104 startups réunis au sein des deux « Villages Startup » (prix du corner d’exposition : 750 € HT) ; 64 sociétés réparties sur des stands de 4m2 (tarif : 3 150 € HT) ; 177 autres entreprises installées sur des stands de 9m2 (tarif : entre 6 000 et 6 500 € HT), 40 autres sur des stands compris entre 12 et 15 m2 (tarifs : de 8 000 et 9 500 € HT) ; et une dernières sélection d’opérateurs du secteur qui auront choisi des stands nus, de 18 m2 et plus, au tarif de 650 €/m2.

RENT : une marque qui s’exporte !

Mais les organisateurs de RENT ne s’arrêtent pas là. Leur autre ambition forte consiste à installer durablement la manifestation sur la scène internationale. Pour atteindre ce deuxième objectif, la stratégie adoptée a été la suivante : « Nous positionner sur des événements existants qui jouissent déjà d’une notoriété via l’intégration d’un RENT PropTech Village regroupant une vingtaine d’exposants », a expliqué le directeur de RENT. C’est ainsi que deux manifestations ont été sélectionnées par les équipes de RENT : le RENT Switzerland, à Lausanne, qui se tiendra le 1er avril 2020 ; et le Future PropTech, qui sera organisé à Londres les 13 et 14 mai. Les rendez-vous sont pris !

Transférer cet article à un(e) ami(e)