Logiciels

Mon Snouki : naissance d’un logiciel pour les syndics de copropriétés

Par Christian Capitaine | le | Logiciel de syndic

Développeur, il y a plusieurs années, d’un logiciel pour les acteurs tertiaires destiné à la gestion patrimoniale, Gérard Hégésippe vient de l’adapter aux syndics de copropriété. Mon Snouki (c’est son nom) est encore en phase d’expérience-test. Début de sa commercialisation : premier trimestre 2022.

Gérard Hégésippe, fondateur de Mon Snouki - © D.R.
Gérard Hégésippe, fondateur de Mon Snouki - © D.R.

L’écosystème des logiciels de gestion pour les syndics de copropriétés est sur le point d’accueillir un nouvel acteur. Son nom : Mon Snouki. A la genèse de ce projet : Gérard Hégésippe, vingt ans d’expertise dans le développement de logiciels de gestion patrimoniale pour le secteur tertiaire.

Une expérience acquise, par cet expert, au fil des ans au sein de grands groupes tels que Suez et Engie - qui sont dotés de gros patrimoines immobiliers - qui, précisément, « fait la différence par rapport à la concurrence, souligne-t-il. C’est-à-dire : l’ensemble des startups qui se projettent, depuis le décollage de la PropTech en 2019, sur ce marché des logiciels pour les syndics. »

Des syndics encore mal outillés

Les raisons qui ont convaincu ce professionnel de se lancer dans l’aventure Mon Snouki ? D’une part, « parce que les syndics de copropriétés sont encore mal outillés, observe-t-il. Puis parce qu’ils sont l’objet de critiques de la part de leurs clients. Conséquence : ils souffrent, pour nombre d’entre eux, d’un taux d’insatisfaction clientèle élevé. Les copropriétaires demandent plus de transparence dans la gestion de leur immeuble. Or, avec Mon Snouki, voilà ce que nous leur promettons : un outil simple à utiliser, rapide et sécurisé pour l’exécution de l’ensemble de leurs tâches administratives. »

Une dizaine de fonctionnalités

Disponible sur abonnement (300 euros par an pour 50 lots gérés pour son offre de lancement), Mon Snouki s’appuie sur une dizaine de fonctionnalités. L’outil permet, notamment, de :

  • gérer électroniquement les documents (l’administrateur peut par exemple créer une classification des documents par activité et rubrique) ;
  • gérer les plans pluriannuels de travaux, avec l’objectif de projeter les provisions financières pour planifier des travaux sur les équipements et ouvrages d’un site ;
  • gérer les signalements et les sinistres (ils sont envoyés directement aux prestataires, ce qui évite le côté chronophage de cette tâche) ;
  • gérer les baux, les quittancements, les loyers, etc., ainsi que toutes les étapes et documents qui relèvent du réglementaire et du normatif.

Equiper 1 % des syndics en France

S’appuyant, pour l’heure, sur une équipe de douze collaborateurs (dont huit affectés à son pôle commercial), Mon Snouki est « en phase d’expérience-test au sein de trois syndics de copropriétés, qui gèrent respectivement 5 000, 500 et 300 lots, indique Gérard Hégésippe. Le lancement officiel de sa commercialisation interviendra dans le courant du premier trimestre 2022. »

Et d’affirmer : « On compte, à l’heure actuelle en France, 350 000 syndics de copropriété. Si avec la solution Mon Snouki nous parvenons, à terme, à en équiper 1 % d’entre eux, nous serons pleinement satisfaits ! »

Transférer cet article à un(e) ami(e)