Franchise

« Fier d’être entrepreneur ! » : La FNAIM lance son quatrième portrait d’adhérent

Le | Contenu sponsorisé - Actualité

La Fédération nationale de l’immobilier poursuit sa campagne de communication « Fier d’être entrepreneur ». L’objectif ? Mettre en lumière le talent et les parcours variés de ses adhérents, professionnels de l’immobilier, à travers quatre portraits inspirants de femmes et d’hommes passionnés, indépendants, engagés et fiers de l’être. Quatrième opus…

Campagne « Fier d'être entrepreneur », signée Fnaim - © D.R.
Campagne « Fier d'être entrepreneur », signée Fnaim - © D.R.

Benoit Thierry, syndic depuis vingt-deux ans à Nantes (44), nous partage son quotidien de chef d’entreprise et sa vision du métier de syndic de copropriété en perpétuelle évolution. Interview d’un professionnel de l’immobilier curieux, impliqué, indépendant et fier de l’être.

Parlez-nous de votre parcours…

Je m’appelle Benoit Thierry. J’ai la chance de travailler, accompagné de mes deux associés, dans une entreprise créée en 1924 par mon arrière-grand-père, après une première expérience dans l’hôtellerie. Nous pratiquons aujourd’hui 4 métiers : syndic de copropriété, gestion locative, location et transaction. Nous rassemblons 165 collaborateurs répartis sur 8 sites et gérons 25 000 lots en copropriété.

Être indépendant et engagé au sein d’un syndicat, c’est important pour vous ?

Très important. Cela fait plus de 25 ans que nous sommes adhérents de la FNAIM et l’indépendance a toujours fait partie de l’ADN familial. On doit être défendus et donc la FNAIM nous représente parce qu’on n’a pas les compétences, ni le temps.

C’est quoi pour vous l’agence de demain ?

C’est celle qui saura mettre le digital au centre des process pour libérer du temps à ses collaborateurs, pour avoir toujours une relation de proximité, car on est au cœur de la relation humaine. Et celle qui saura prendre à bras le corps les enjeux environnementaux et sociaux.

Un exemple d’innovation en tant que syndic ?

Aujourd’hui, on a déployé une application mobile pour tous nos propriétaires et locataires, afin qu’on ait une relation plus transparente et plus réactive.

Quel est votre meilleur souvenir professionnel ?

On a deux collaboratrices gestionnaires de copropriété. Elles adorent leur métier et en même temps, elles sont en souffrance par rapport à une intensité des propos de clients un peu difficiles à gérer. On s’est donc décidés avec mes associés et la DRH à leur offrir un coaching individuel. Et l’une de ces collaboratrices est venue me voir en disant : « Ce coaching va vraiment m’aider personnellement et professionnellement ».

En « rénovation énergétique », vous êtes plutôt bons ou très bons élèves ?

On est plutôt bon élève. On s’est formés très récemment avec la FNAIM et l’ESI sur « Les Copros Vertes ». Et on a pu, grâce à ça, valider un très gros dossier de rénovation : 1,6 million de travaux, avec des aides aux alentours de 40 %. Donc une valorisation incroyable pour le patrimoine des clients.

Donnez-nous envie de rejoindre votre agence comme collaborateur.

Je dirais aux jeunes collaborateurs, ou à ceux qui sont en reconversion, qu’ils vont avoir une chance, ici, d’être accompagnés par des managers de proximité pour être de très bons professionnels rapidement.

Le mot de la fin ?

Merci pour cette super interview, ça nous permet de parler de nos métiers. Être syndic, c’est une vraie opportunité d’être acteur du changement.

Retrouvez l’intégralité de l’interview engagée et inspirante de Benoit sur YouTube

Et rejoignez-le sur : Fnaim.fr > Adhérer à la FNAIM 

Pour en savoir plus : www.fnaim.fr

Transférer cet article à un(e) ami(e)