Franchise

5 bonnes raisons de collaborer avec un chasseur immobilier

Par Christian Capitaine | le | Chasseurs immobiliers

S’adressant, comme les agents immobiliers, aux particuliers, les chasseurs immobiliers, dont la profession s’est considérablement structurée et professionnalisée ces dernières années, peuvent se révéler, à l’instar du réseau Mon Chasseur Immo dont nous avons recueilli le témoignage, de très précieux partenaires dans la conduite de vos affaires. Voici 5 bonnes raisons de faire appel à eux.

Le réseau Mon Chasseur Immo s’appuie sur le travail de 120 chasseurs immobiliers - © D.R.
Le réseau Mon Chasseur Immo s’appuie sur le travail de 120 chasseurs immobiliers - © D.R.

1/ La profession s’ancre dans le paysage immobilier

Professionnels de l’immobilier évoluant, pour la plupart, dans l’univers des services transactionnels, les chasseurs immobiliers s’installent de plus en plus dans le paysage de l’immobilier en qualité, comme ils aiment le rappeler, « d’agents des acquéreurs ». « Et nous notons, au fil des ans, une collaboration toujours plus intense avec les agents immobiliers », remarque Frédéric Bourelly, CEO de Mon Chasseur Immo, réseau de chasseurs immobiliers créé en 2012. Preuve de cet ancrage du réseau susnommé : il a multiplié son chiffre d’affaires par quatre depuis 2018.

2/ La profession ne demande pas de partages d’honoraires

« Nous sommes rémunérés uniquement par notre client acquéreur, envers qui nous sommes entièrement dédiés », rappelle Frédéric Bourelly, dont la structure qu’il dirige a accompagné, depuis ses débuts, plus de 5 000 acheteurs grâce au travail de ses 120 chasseurs indépendants. Ainsi, les chasseurs immobiliers ne demandent pas de partage d’honoraire aux agents immobiliers auxquels ils apportent des affaires. Une bonne raison, nul doute, de faire appel à eux ! Et le CEO de Mon Chasseur Immo de préciser : « En revanche, une partie de notre travail consiste également à aider l’acquéreur à négocier le prix d’achat. »

3/ L’assurance, avec eux, d’avoir un client qualifié

Lorsqu’un chasseur immobilier repère, pour son client, une maison ou un appartement dans une agence, celui-ci remplit, en principe, tous les critères définis au préalable par ledit porteur de projet. Résultat : lorsque ce dernier franchira le seuil de votre agence, il sera parfaitement qualifié ! « Et aussi parfaitement finançable, ajoute le CEO de Mon Chasseur Immo En conséquence, nous faisons gagner à l’agent immobilier un temps précieux dans la conduite de ses affaires. » Et ce dernier d’ajouter : « De plus, nous transmettons systématiquement un compte-rendu après chaque visite et garantissons, aux agents immobiliers, une transparence total vis-à-vis de l’acquéreur. »

4/ Une délégation de service appréciable

Ne travaillant que sous mandat de recherche exclusif, le réseau Mon Chasseur Immo prend entièrement en charge le suivi administratif du dossier de l’acquéreur. « Lorsque l’on avance, avec lui, dans son projet, nous agissons pour lui en tant qu’interlocuteur unique jusqu’à la signature de l’acte authentique, explique Frédéric Bourelly. Nous lui proposons ainsi tous les services périphériques à la transaction : recherche de financement, d’un bon notaire, de professionnels qui réalisent des travaux d’aménagement de qualité… ». Résultat : 97 % des compromis signés aboutissent à l’acte de vente. Dans ce cadre, une partie importante du suivi du dossier n’incombe donc plus à l’agent immobilier mais bien au chasseur. Et pour le négociateur immobilier, c’est, là encore, un gain de temps considérable.

5/ Une relation client renforcée

Lorsqu’un propriétaire vous confie son bien à la vente et qu’il cherche, dans le même temps, un autre bien pour se reloger, le mettre en relation avec un chasseur immobilier va considérablement renforcer la relation client que vous avez instaurée avec lui. Notons que chez Mon Chasseur Immo, la relation client est un facteur clé de sa réussite puisque le réseau peut se targuer d’un taux de satisfaction de 95 % et d’un taux de recommandation de 50 % de la part de ses clients. Vous hésitez encore à faire appel à lui ?

Transférer cet article à un(e) ami(e)