Évaluation

Avec les Copros Vertes, les syndics deviennent experts de la rénovation énergétique

Le | Contenu sponsorisé - Services pour évaluer

Lancé fin 2018 par la FNAIM et l’association Qualitel, Les Copros Vertes est un grand mouvement national d’information et de formation à la rénovation énergétique destiné aux syndics et aux copropriétaires. L’objectif ? Combattre les idées reçues et donner à chacun les clés pour agir et devenir acteur de la transition et de la rénovation énergétique. Focus sur le contenu et les atouts de ce dispositif.

Avec les Copros Vertes, les syndics deviennent experts de la rénovation énergétique
Avec les Copros Vertes, les syndics deviennent experts de la rénovation énergétique

« Le dispositif des Copros Vertes a été lancé dans le cadre d’un appel à programme CEE du ministère de la transition écologique. Entre la loi énergie et climat, MaPrimeRénov’ , les objectifs de la convention citoyenne pour le Climat et toutes les nouvelles obligations à venir telles que l’interdiction d’augmenter les loyers pour les logements F et G, le DPE opposable ou encore une nouvelle qualification dès 2023 pour les logements les plus énergivores, les professionnels ne peuvent aujourd’hui se permettre d’ignorer le sujet de la rénovation énergétique », explique Benoit Fauchard, secrétaire général de la FNAIM et porteur du projet Les Copros Vertes.

Les clés du savoir pour une action commune

Le programme s’articule autour de trois axes : une formation en ligne gratuite élaborée par Qualitel pour les copropriétaires, des sessions de formations ouvertes à tous les syndics, adhérents ou non à la FNAIM, proposées par l’Ecole Supérieure de l’Immobilier et un grand tour des régions qui se déroule dans 15 villes de France pour faire connaître le programme et organiser des rencontres avec les acteurs de la rénovation énergétique. « L’objectif des Copros Vertes est d’apporter aux copropriétaires et aux syndics un environnement commun de formation et d’information afin de leur permettre de parler le même langage et ainsi de faciliter les prises de décision au niveau d’une assemblée générale par exemple. Pour devenir de véritables acteurs de la rénovation énergétique au sein de leurs immeubles, il est essentiel qu’ils se forment en amont  », précise Benoit Fauchard.

Une formation qualifiante avec l’ESI

A travers les Copros Vertes, les syndics ont accès gratuitement* à 12 modules spécifiques, dont un de trois jours pour une formation qualifiante, leur permettant ainsi de devenir des acteurs de référence en matière de rénovation énergétique. Intitulée « formation spécialiste en éco-rénovation énergétique », cette dernière permet aux professionnels d’accompagner les copropriétaires dans la mise en place d’un projet d’éco-rénovation en s’appropriant les aspects méthodologiques, juridiques et technologiques, ainsi que les instruments de la décision d’une rénovation en copropriété. Depuis son lancement, Les Copros Vertes rencontre un vif succès puisque 900 syndics ont d’ores et déjà été formés, et crise sanitaire oblige, le dispositif est prolongé jusqu’à la fin de l’année 2021. « Nous avons un retour très positif de l’ensemble des professionnels qui ont participé à cette formation. Au vu des nouvelles normes dans le neuf, ils ont compris qu’ils devaient être non seulement des experts de la transition et de la rénovation énergétique, mais qu’ils devaient aussi le démontrer », conclut le secrétaire général de la FNAIM. Une fois formés, les syndics reçoivent un kit de communication leur permettant d’afficher leur expertise et de se différencier auprès de leurs clients comme des acteurs de la rénovation énergétique.

* Formations financées par les CEE

Témoignage

Frédéric Dion, gestionnaire de copropriétés et référent métier au sein du Groupe Valexim, a suivi la formation qualifiante de l’ESI. Retour d’expérience.

« Aujourd’hui, il est absolument nécessaire qu’un syndic, dans le cadre de la loi transition énergétique pour la croissance verte et des nouvelles incitations, voire des obligations, du Gouvernement, sache de quoi il parle lorsqu’il aborde les rénovations énergétiques. Si nous ne sommes pas là pour remplacer le maître-d ’œuvre ou l’architecte, nous nous devons de maitriser certains sujets tels que la pathologie du bâtiment, la compréhension de l’aspect technique, l’aspect travaux et les subventions. Et c’est justement ce que le dispositif des Copros Vertes nous permet aujourd’hui d’appréhender à travers la formation qualifiante délivrée par l’ESI. Elle nous permet d’avoir la capacité de promouvoir les dossiers auprès des copropriétaires et de savoir de quoi on parle quand on aborde la rénovation thermique, les points froids, les ponts thermiques, les césures, les surfaces développées… Les syndics doivent être des acteurs actifs sur tous ces dossiers, du choix du maître d’œuvre jusqu’aux travaux.  »

Retrouvez toute la programmation des Copros Vertes

Transférer cet article à un(e) ami(e)