Rendement Locatif étoffe son équipe pour devenir une plateforme de premier plan


Le mardi 03 décembre 2019 | Logiciels de gestion
Rendement Locatif -
La start-up bordelaise Rendement Locatif, spécialisée dans le calcul de la rentabilité locative, voit son chiffre d’affaires doubler chaque année depuis sa création en 2016. Elle a récemment étoffé sensiblement son équipe pour passer à la vitesse supérieure : finaliser et commercialiser sa plateforme de gestion locative payante.

La start-up autofinancée spécialisée dans le calcul de la rentabilité locative ne cesse de croître. Depuis sa création en 2016, elle double son chiffre d’affaires chaque année sans aucune levée de fonds et recrute de plus en plus. D’un simple plugin à installer dans les navigateurs capable d’afficher le rendement brut d’un investissement locatif sur les pages web des annonces immobilières des biens à vendre, Rendement Locatif veut devenir « la plateforme de l’immobilier pour les particuliers », explique Bassel Abedi, fondateur de Rendement Locatif.

Un modèle économique qui repose sur les abonnements

Rendement Locatif se sert aujourd’hui de son plugin gratuit comme produit d’appel pour promouvoir son offre d’abonnement : 8,33 euros par mois, 16,66 euros par mois ou 24,99 euros par mois. Cet abonnement permet d’accéder au plugin simulateur et à de nombreuses autres informations sur les biens déjà disponibles gratuitement, mais aussi et surtout, à la plateforme de gestion locative de Rendement Locatif. Celle-ci offre la possibilité aux abonnés d’accéder aux baux numériques, quittances automatiques, suivi de performance, etc.

Ambition : devenir la plateforme de l’immobilier pour les particuliers

« Nous recrutons en ce moment pour développer nos nouveaux projets », précise Bassel Abedi. Parmi eux : l’amélioration graphique de la plateforme de gestion locative « que nous allons étendre pour en faire la plateforme de l’immobilier pour les particuliers », précise le fondateur. Une ambition qui passera pas des développements logiciels internes, mais aussi, par des partenariats. « Nous sommes en train de nouer un partenariat concernant les assurances, précise Bassel Abedi,  nous en prévoyons un autre pour proposer des états des lieux à distance et un autre pour lancer les visites à distance. »

Une équipe qui s’agrandit et mise sur les partenariats

L’équipe de 12 personnes (contre 4 l’an dernier) est composée en grande partie de développeurs. Elle s’est récemment agrandie d’un responsable de la relation-client, d’une rédactrice et d’un « chief technical officer » recruté pour « structurer l’équipe et améliorer son efficacité », précise le fondateur de la start-up passée par l’incubateur de la Banque Postale. Celle-ci reste ainsi focalisée sur son coeur de métier et compte sur les professionnels de l’immobilier pour se développer. Elle propose, par exemple, une plateforme de mise en relation avec des experts de l’immobilier (par téléphone) et un service de simulation de décoration intérieure réalisé par une décoratrice professionnelle externe.

70.000 utilisateurs en quête de rentabilité

En comparaison d’une gestion déléguée, Rendement Locatif estime que sa plateforme de gestion permet d’économiser 380 euros par an pour la gestion d’un bien et 2.200 euros par an pour 5 biens. La start-up ne communique pas son nombre d’abonnés, mais revendique 70.000 utilisateurs. Elle était au Web Summit de Lisonne, début novembre 2019.

Par Elodie Buzaud

Transférer cet article à un ami