Logiciels

Sinimo, l’application juridique qui séduit la profession immobilière

Le | Contenu sponsorisé - Actualité

Lancée en 2019, Sinimo permet de générer et de faire signer nimporte quel contrat immobilier en moins de deux minutes. Dès ce printemps, lapplication intègrera gratuitement deux nouvelles fonctionnalités : un registre répertoire des actes et un système de reçus automatiques.

Gros plan sur les nouvelles fonctionnalités de Sinimo - © D.R.
Gros plan sur les nouvelles fonctionnalités de Sinimo - © D.R.

En créant un outil tout-en-un et simple d’utilisation afin de faire gagner les professionnels en efficacité, Olivier Drouot, PDG de Sinimo, a une idée lumineuse.

« Au cours de mes vingt-deux ans d’expérience en tant qu’agent immobilier, j’ai pu constater que la plupart des agences utilisaient au minimum trois, voire quatre outils différents pour générer, faire signer leurs contrats immobiliers et les stocker », explique-t-il. Une tâche non seulement chronophage, mais qui nécessite en plus d’avoir des connaissances juridiques puisqu’il est le plus souvent nécessaire de remplir des formulaires ou d’ajouter soi-même des paragraphes. 

« Afin de garantir à nos clients des contrats parfaitement sécurisés, nous nous sommes entourés dune équipe composée de juristes, danciens notaires, davocats, sans oublier dagents immobiliers  », met en avant le fondateur de Sinimo.

Leur mission ? Se mettre régulièrement autour de la table afin de revoir l’ensemble des clauses et de procéder immédiatement aux mises à jour à intégrer dans l’application. 

Deux nouvelles fonctionnalités innovantes

Soucieuse d’optimiser en permanence l’application, l’équipe de Sinimo est toujours en quête de nouvelles fonctionnalités innovantes à proposer à ses clients.

Parmi, les dernières en date, un registre-répertoire des actes et un système de reçus automatiques seront intégrés gratuitement à l’application d’ici quelques semaines. Une façon efficace de répondre à l’article 51 du décret de 1972 de la loi Hoguet qui impose l’enregistrement de l’ensemble des sommes versées au séquestre par le professionnel de l’immobilier au sein d’un registre-répertoire, et la délivrance d’un reçu pour toute somme perçue (en dehors des honoraires).

« Lagent immobilier naura ainsi plus à gérer cette tâche chronophage puisque la génération des reçus et leur enregistrement au sein du registre-répertoire se feront automatiquement, lui évitant ainsi des oublis et donc des pénalités financières en cas de contrôle », explique Olivier Drouot.

Un prix global « deux fois moins cher que ses concurrents »

Ces deux nouveautés viennent ainsi s’ajouter sans surplus à un panel de fonctionnalités déjà extrêmement riches. Mandat de vente ou de location, avenant, bon de visite, compromis, bail, notification SRU, courrier… L’application Sinimo permet en effet de générer et de faire signer n’importe quel contrat immobilier en moins de 2 minutes. 

Elle intègre également un scan permettant de numériser à l’aide d’un téléphone tous les documents indispensables à la vente ou la location d’un bien, les transforme au format adapté et les annexe au futur contrat. Autre atout non négligeable, le contrat est parfaitement mis en page, sans rature et avec toutes les clauses légales et nécessaires à sa conformité. « En fonction des informations de base que va rentrer lagent immobilier, telle que la nature du bien ou sa situation géographique, lalgorithme de Sinimo va ainsi détecter ce qui est légal, illégal, ce quil faut inclure, ou non, comme conditions », précise Olivier Drouot.

L’application intègre également les registres des mandats de transactions et de gestions qui sont tenus à jour automatiquement en temps réel, sans oublier un système de signatures électroniques avancées qui permet non seulement de faire signer toutes les parties, même si elles sont à l’autre bout du monde, mais également au coût le plus bas du marché, soit 1,20 euros pour 5 signataires. « Quant aux registres des mandats, ils sont inclus dans lapplication là où tous les concurrents les facturent entre 100 à 200 euros par an », conclut-t-il.

Sans compter qu’en maintenant son offre à 29 euros par mois, malgré l’intégration de deux nouvelles fonctionnalités, Sinimo peut désormais se targuer d’afficher un prix global deux fois moins cher que son principal concurrent.

Le plus simple, pour en avoir le coeur, net est de réserver une démonstration rapide sur sinimo.fr

Transférer cet article à un(e) ami(e)