Franchise

« VESTA, le nouveau symbole de la profession immobilière, rencontre un vrai succès »

Le | Contenu sponsorisé - Réseaux-franchise

Après un faux départ il y a deux ans à la suite d’un litige avec le Conseil Supérieur du Notariat qui trouvait trop de similitudes avec leur propre emblème, VESTA, le nouveau symbole de la profession immobilière, fait enfin son grand retour. Le point sur les nouveautés et les atouts de l’emblème avec Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM.

Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM. - © D.R.
Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM. - © D.R.

Quel premier bilan pouvez-vous tirer depuis le lancement de la nouvelle VESTA ?

La nouvelle version de VESTA a été lancée dans le cadre de notre Congrès de l’Immobilier organisé en novembre dernier. L’emblème connaît un réel succès puisque nous devrions enregistrer plus de 5 000 VESTA positionnées sur le fronton des agences immobilières d’ici la fin de l’année. 

Comme nous l’avait demandé le Gouvernement, nous sommes parvenus à obtenir une concorde syndicale autour de cet objectif de valorisation des titulaires de cartes professionnelles. Dans cette optique, un accord a été signé avec le SNPI afin de lui permettre de promouvoir et de distribuer VESTA auprès de ses adhérents, et naturellement l’UNIS soutient la démarche. 

Comme nous croyons à une construction globale de cette profession, nous avons également protégé VESTA sur le plan européen. La construction de l’identité de notre profession a pris du temps et a rencontré nombre d’obstacles, mais grâce à nos convictions et à une analyse juste de la situation, nous arrivons à nos fins, et j’en suis plutôt fier. 

Quelle est aujourd’hui la fonction de VESTA ?

Donner une identité à des métiers qui n’en ont pas. Cette identité, nous l’avons obtenue en 2018 dans le cadre de la protection de la dénomination d’agent immobilier, administrateur de biens et syndic de copropriété avec la promulgation de la loi Elan. 

En 2019, nous avons souhaité doter cette identité d’un insigne qui a dans un premier temps fait l’objet d’une contestation de la part du notariat et de l’Etat. A l’issue d’une période judiciaire, nous avons trouvé une sortie par le haut, avec un accord global et une concorde syndicale. 

Jamais un mouvement aussi puissant n’avait été créé au sein de notre profession depuis qu’elle existe et la FNAIM est aujourd’hui très heureuse d’en avoir été à l’initiative. Les titulaires de carte professionnelle n’étaient jusque-là absolument pas visibles de la part du consommateur comme des pouvoirs publics.

En obtenant la protection des dénominations, nous avons clarifié et hiérarchisé les compétences sur le terrain. VESTA est aujourd’hui l’achèvement de ce travail. Les titulaires de la carte professionnelle sont désormais reconnus à travers un symbole universel, qui identifie auprès du consommateur leur professionnalisme.

Quels sont les retours terrain de la part des professionnels ?

Ils sont excellents car cet emblème arrive à un moment où des volontés de disrupter le marché apparaissent et il répond à une aspiration à planter le décor de notre réglementation. 

Mais attention, il ne faut pas considérer VESTA comme un désir de repli sur soi. Au contraire, ce souci identitaire permet d’envisager toutes les évolutions à partir d’un socle commun universel qui est la carte professionnelle, vecteur de sécurité pour le consommateur et de visibilité pour les pouvoirs publics. 

C’est le nouveau marqueur de l’identité forte d’une réglementation qui est équilibré et a fait ses preuves. 

Qui peut afficher VESTA aujourd’hui ?

L’ensemble des agents immobiliers, des administrateurs de biens et des syndics de copropriété titulaires d’une carte professionnelle, à l’une ou l’ensemble de ces mentions, sont habilités à afficher une VESTA. Aujourd’hui, 27 % de nos adhérents pratiquent ainsi ces 3 métiers. 

VESTA ne se confond pas avec la démarche syndicale, qui est quant à elle à un niveau transversal. VESTA est l’emblème de toute la profession, la FNAIM est le premier syndicat de la profession. Cette dernière sera ainsi commercialisée au sein de la FNAIM, du SNPI et prochainement au sein de l’UNIS, et sera disponible sous forme d’enseigne à afficher sur le fronton de son agence ou en version digitalisée pour l’utiliser sur son site internet, sa carte de visite et ses papiers à entête. 

Notre objectif est désormais que les 30 000 établissements susceptibles de recevoir VESTA en fassent rapidement la demande. 

Pour commander son insigne ou télécharger les logos : https://www.fnaim.fr/4122-embleme-vesta.htm

Transférer cet article à un(e) ami(e)