Évaluation

Au classement Médiamétrie des sites immobiliers, Leboncoin domine, devant SeLoger et Bien’Ici

Par Gaëlle Fillion | le | Sites d'évaluation

Dans la course aux visiteurs uniques qui oppose les portails, les résultats d’audience du panel Mediametrie NetRatings d’octobre 2019 créent la surprise… et un peu de confusion. La rubrique immobilier Leboncoin est loin devant SeLoger, qui distance lui-même largement Bien’Ici. Logic-Immo conserve toutefois sa 3e place si l’on scrute l’audience à travers d’autres outils de mesure et d’autres indicateurs. Explications.

Au classement Médiamétrie des sites immobiliers, Leboncoin domine, devant SeLoger et Bien’Ici
Au classement Médiamétrie des sites immobiliers, Leboncoin domine, devant SeLoger et Bien’Ici

La catégorie « Immobilier » du portail généraliste Leboncoin s’impose avec beaucoup d’avance dans le panel Mediamétrie NetRatings, dépassant les 12 millions de visiteurs uniques en octobre dernier. La société d’études, qui peinait jusque-là à consolider l’audience des sous-catégories issues de l’application mobile Leboncoin, a récemment corrigé sa méthodologie. « Ces résultats restent encore un peu en dessous de nos estimations, mais reflètent mieux les usages des internautes (…) Sur le périmètre web uniquement, nous avons progressé de +13 % en un an », indique François Di Dio, directeur marketing immobilier chez LeBonCoin. AVendreALouer, qui appartient au même groupe et fait l’objet d’une offre couplée avec Leboncoin, décroche la 5e place.

Un trio de tête qui se maintient en novembre 2019

Pour ce classement des sites immobiliers, rappelons que l’audience globale calculée par Médiamétrie est basée sur un panel de 25 000 internautes. Les résultats, exprimés en visiteurs uniques, ne correspondent pas au trafic réel de chaque site, mais à une extrapolation statistique, souvent contestée par les portails. Médiamétrie offre toutefois l’avantage d’offrir un éclairage régulier et indépendant pour capter des grandes tendances de marché. 

A noter que le trio de tête reste le même pour le panel de novembre 2019, qui vient de paraître. Soit : 11,99 millions de visiteurs uniques pour la catégorie immobilier du site Leboncoin, 5,74 millions pour SeLoger et 3,47 millions pour Bien’Ici.  Logic-Immo affiche quant à lui 3,13 millions de visiteurs uniques. Cette baisse globale de l’audience des portails s’explique par un effet de saisonnalité propre au secteur immobilier.

Visiteurs uniques vs visites : l’éternel débat méthodologique

« Nous sommes très étonnés par ce classement qui place Bien’Ici avant Logic-Immo, car dans d’autres outils, nous constatons un ratio de 1 à 2 entre ces deux sites, Logic-Immo étant donc bien loin devant », explique Astrid de Jullien, responsable analytics du groupe SeLoger, qui possède Logic-Immo. Sur le site SimilarWeb, par exemple, qui permet de mesurer l’audience des sites en nombre de visites (et non en visiteurs uniques donc), nous constatons en effet que Bien’ici.com obtient 5,85 millions de visites en octobre 2019, quand Logic-Immo en affiche 10,2 millions sur la même période. SeLoger de son côté ne pointe étonemment qu’à 14,2 millions de visites au même moment sur cet outil. Preuve donc que les chiffres d’audience et les classements sont à lire avec des pincettes - et doivent être analysés à travers le prisme de l’indicateur choisi, pour ne pas mélanger les choux et les carottes. D’une manière générale, les agents immobiliers doivent surtout juger la performance des portails sur pièces, en fonction du nombre moyen de contacts que leur rapporte leurs annonces.

La fidélisation des visiteurs : un enjeu clé pour Bien’Ici

« Nous sommes fiers car nous arrivons au niveau des acteurs historiques en seulement 4 ans », se félicite David Benbassat, DG de Bien’Ici. Une question demeure : pourquoi le portail est-il si fort sur le critère des visiteurs uniques dans le panel Médiametrie, et beaucoup moins sur celui des visites sur SimilarWeb ? En partie, sans doute, en raison des importantes campagnes publicitaires du portail menées à l’automne dernier. « Nos investissements se sont montrés très efficaces. Ce classement Médiamétrie n’est pas une surprise car on sait que notre audience est portée par nos campagnes multicanales, à la télévision, en affichage local et en digital », explique David Benbassat. Pour une marque jeune comme Bien’Ici, l’effet télé a de quoi doper le nombre de visiteurs uniques, notamment chez les curieux qui ne connaissent pas la marque. L’acquisition de trafic web a certainement beaucoup joué également. Quid du profil des internautes ? « Nous avons encore beaucoup de travail pour générer des revisites auprès des internautes qui viennent sur Bien’Ici. Améliorer ce ratio entre visiteurs uniques et visites, c’est le grand chantier de nos équipes marketing », reconnaît le DG.

ACPM et transparence des données

« Le groupe SeLoger est transparent sur ses audiences, qui sont certifiées par l’ACPM. Nous aimerions que tout le monde joue le jeu », plaide Astrid de Jullien. L’alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM), ancêtre de l’OJD, permet en effet aux portails de faire certifier leurs chiffres internes d’audience, moyennant finances. De son côté, Mediamétrie invite ses clients à fournir leurs chiffres internes, certifiés ACPM ou non, afin d’hybrider ses méthodes de calcul, et d’affiner les résultats de son panel. « Leboncoin était certifié ACPM auparavant. Nous avons arrêté ; nous n’y voyons pas trop d’intérêt », indique François Di Dio. De son côté, Bien’Ici envisage de s’y mettre. « Intégrer la certification ACPM est une bonne chose. Nous venons juste d’acheter les services de Mediamétrie. Nous travaillons avec eux pour faire rentrer les chiffres ACPM dans cette mesure », conclut Bien’Ici.

top sites
top sites - dr

Transférer cet article à un(e) ami(e)