Quai des Notaires digitalise le processus notarial


Par Gérald Dudouet | le lundi 19 novembre 2018 | Sites pour les professionnels
Quai des Notaires digitalise le processus notarial

Avec 20 millions de personnes qui franchissent chaque année les bureaux des 13 031 notaires exerçant sur le territoire français, l’activité est pérenne. Cependant, la loi Macron de 2016 contraint ces juristes à revoir leur mode d’exercice. La plateforme Quai des Notaires, qui digitalise les dossiers, révolutionne l’acte notarial, comme l’explique Patrick Mc Namara, son instigateur.    

Quelle est la vocation de Quai des Notaires ?

Quai des Notaires accompagne les notaires dans leur transformation numérique tout en répondant à leur besoin d’efficacité. Notre service réinvente le processus notarial avec, pour les particuliers, les banques ou encore les promoteurs immobiliers, un accès quasi instantané à leur notaire. Dans un récent sondage sur les professionnels du droit, les particuliers exprimaient deux griefs à leur encontre. Le premier stigmatisait l’opacité quant à l’avancée  de leur dossier, le second les délais quant à son traitement. A l’ère du digital, tous les protagonistes d’un acte notarial souhaitent d’avantage de transparence. Avec Quai des Notaires, une fois inscrit sur le portail, chacun peut suivre toutes les étapes de son dossier, de sa création à la signature de la vente. De ce fait, les rendez-vous physiques sont également réduits et la démarche est moins contraignante.

Quelles avantages la plateforme offre-t-elle aux notaires ?

Pour eux, toutes les démarches administratives relatives à un acte immobilier sont automatisées. Si la préparation d’un dossier de vente nécessite 3h de saisie en moyenne, l’instituer par Quai des Notaires ne demande plus que 12 minutes. De plus, si l’obtention des pièces relatives à la constitution d’un acte nécessite en général de 3 semaines à un mois, ce temps est ramené de 24 à 48h. En outre, la loi Macron de 2016, qui a réformé les tarifs des notaires, a profondément modifié leur l’équilibre économique. Aujourd’hui, la rémunération ne représente pas plus de 10 % du prix d’une transaction. Or, pour les notaires évoluant en zone rurale, où le prix médian de la vente d’un bien peut être modeste, le temps passé pour collecter les éléments de l’acte les contraint à travailler à perte. Quai des Notaires leur permet d’endiguer ce manque à gagner et de se recentrer sur le conseil juridique.

Vous venez de boucler une levée de fonds de 655 400 € auprès de 24 investisseurs différents. Quels sont vos projets ?

J’ai fondé Quai des Notaires en concertation avec le Conseil supérieur du notariat. A la présentation de ce projet, il a été décidé que tous les notaires puissent y figurer. Ensuite, il leur revient d’accepter ou non un dossier qui leur est transmis par la plateforme. Si le module de vente immobilière a été mis en ligne mi-septembre, avec 109 notaires utilisateurs et une cinquantaine de dossiers de vente immobilière, nous espérons en séduire d’avantage. Avec la levée de fonds, nous allons donc structurer Quai des Notaires avec l’arrivée d’une équipe dirigeante portés par un directeur des opérations et une directrice de la communication digitale. Nous allons aussi étoffer notre offre en lançant le dossier de succession fin novembre et l’ouverture du dossier de droit des affaires et de cession des parts sociales début 2019.  

Transférer cet article à un ami