Les prix de ventes des biens visibles en réalité augmentée


Par Calixte de Procé | le jeudi 02 mai 2019 | Sites d'évaluation
Les prix de ventes des biens visibles en réalité augmentée

Profitant de l’ouverture de l’accès aux données relatives à toutes les transactions immobilières depuis 5 ans, MeilleursAgents dévoile une nouvelle application en réalité augmentée permettant aux utilisateurs d’accéder au prix moyen du m² à chaque adresse et de découvrir le prix des ventes réalisées. 

En 2019, le secteur de l’immobilier profite à son tour de l’ouverture des données publiques ! En application de la loi ESSOC, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) a annoncé l’accès à l’intégralité des données foncières sur ces cinq dernières années, à compter du 24/ avril dernier. Une aubaine pour MeilleursAgents, qui milite depuis 2008 pour un marché immobilier « plus transparent, plus fluide et plus efficace ». Dès le lendemain, la plateforme d’estimation immobilière a présenté son application en réalité augmentée permettant de découvrir les prix du marché immobilier. « À partir des données disponibles, nous avons compilé plus de 4 millions de transactions immobilières et avons actualisé les prix avec les valeurs actuelles du marché », explique Thomas Lefebvre, directeur scientifique chez MeilleursAgents. Après avoir téléchargé l’application, disponible gratuiteent sur iOS et Android, l’utilisateur vise un bâtiment ou une maison avec l’appareil photo de son smartphone et découvre instantanément le prix au m² (prix bas, prix moyen et prix haut) ainsi que toutes les ventes réalisées depuis 5 ans. En outre, les données ont été reportées sur une carte interactive, consultable depuis la page d’accueil de la plateforme. 

Des chiffres tangibles pour les agents immobiliers

Selon une étude Yougov pour MeilleursAgents réalisée du 04 au 05 avril 2019 auprès de 1 003 personnes, près de 3 Français sur 4 aimeraient connaître les prix auxquels sont vendus les biens près de chez eux. Un besoin auquel répond l’ouverture de ces données de transactions. « Un vendeur pourra facilement avoir des références pour adapter son prix et un acheteur aura des arguments pour fluidifier une négociation », analyse Thomas Lefebvre. En outre, les agents immobiliers sont ciblés comme des utilisateurs potentiels de l’application. « Cet outil permet de recréer de la confiance avec les particuliers. Le discours des agents immobiliers s’appuie sur des faits tangibles, des chiffres délivrés par le ministère de l’Économie », ajoute-t-il. Mais attention à ne pas confondre donnée brute et information. Si les jeux de données permettent d’accéder aux prix des transactions ainsi que quelques caractéristiques comme la surface ou le nombre de pièces, il ne reflète pas toujours précisément la réalité. « Ces données ne permettent pas de connaître le prix de mon propre bien. Le marché est hétérogène et il n’existe pas deux biens identiques. La donnée brute apporte un premier niveau d’information mais ne remplace pas une estimation par un professionnel », avertit Thomas Lefebvre. 

Transférer cet article à un ami