Weroom : la petite startup dédiée à la colocation qui monte !


Par Stéphanie Marpinard | le lundi 30 novembre 2015 | Réseaux sociaux Immo
Weroom : la petite startup dédiée à la colocation qui monte !

Lancé fin 2013, Weroom, le réseau social dédié à la recherche de colocations et de colocataires par affinités a déjà un beau bilan à son actif. Détenu à 80 % par le groupe immobilier Nexity, la start-up a été classée parmi les 100 entreprises les plus innovantes d'Europe par la revue spécialisée Red Herring et ne compte pas en rester là. Focus.

"A travers Weroom, nous souhaitons simplifier et sécuriser la colocation",  explique Thomas Villeneuve, cofondateur de Weroom. Cette plateforme, construit comme un réseau social, permet à la fois de voir les appartements, de filtrer les offres des propriétaires et de trouver ses colocataires avec des critères bien précis. "Les internautes peuvent rechercher un bien en fonction des centres d'intérêts de ceux avec qui ils veulent vivre. Ces facteurs sont en effet particulièrement importants dans le choix d'une colocation", met en avant Thomas Villeneuve. Autre fonctionnalité intéressante, le site permet, à la manière d'un Airbnb, de réserver sa colocation en ligne. Autant de valeurs ajoutées qui ont fait le succès du site après seulement quelques mois de mises en service.

Un bilan très encourageant

"La plateforme réunit aujourd'hui plus de 300 000 utilisateurs actifs, plus de 15 000 chambres disponibles à la colocation un peu partout en Europe, et près de 2 000 colocations sont signées chaque mois sur Weroom", se réjouit le cofondateur. Des résultats particulièrement satisfaisants qui permettent aujourd'hui à Weroom de se classer parmi les sites leaders dédiés à la colocation et qui en fait l'un des partenaires de référence pour les professionnels de l'immobilier. "Aujourd'hui, plus de 500 agences immobilières essentiellement concentrées dans les grandes villes françaises diffusent leurs annonces sur notre site", déclare Thomas Villeneuve. Les avantages ? "Elles bénéficient sur notre site de demandes très ciblées qui leur permettent d'éviter les vacances locatives de plus en plus souvent constatées au sein des grandes surfaces." Weroom se veut ainsi le facilitateur de la colocation : "Grâce à notre plateforme, les agents immobiliers sont en contact avec des colocataires qui ont déjà fait connaissance et qui sont à même de présenter un dossier commun, ce qui facilite les procédures et représente un sacré gain de temps pour les professionnels", souligne le cofondateur.

2016, l'année de l'international 

Si la plateforme s'est employée dès son origine à se doter d'une dimension européenne avec l'ouverture de bureaux à Londres, l'année 2016 devrait être marquée par une accélération de ce développement à l'international. "Nous venons d'ouvrir de nouveaux bureaux en Allemagne et en Espagne, et nous allons poursuivre notre développement dans ces pays-là afin de bénéficier d'une plateforme cohérente sur toute l'Europe de l'ouest", précise Thomas Villeneuve. Et d'ajouter : "Concernant le marché français, nous souhaitons densifier notre relation avec les professionnels de l'immobilier en leur proposant encore plus de services pour accélérer la mise en location de leurs biens qui se prêtent à la colocation." Très ambitieux, le cofondateur espère un chiffre d'affaires pour 2016 4 à 5 fois supérieur à celui de 2015.

Transférer cet article à un ami