L’IA au service des photos grand angle


Par Séverine Dégallaix | le jeudi 04 octobre 2018 | Photos Immo
L’IA au service des photos grand angle

Comme beaucoup de start-up, 360vues a profité du salon RENT pour présenter ses dernières innovations. Parmi elles, la possibilité de faire des photos HDR sans trépied ainsi qu’un procédé d’intelligence artificielle dédié à la prise de photos en grand angle. Les explications de Daniel Giudice, directeur général de 360vues.

Votre première nouveauté est la photo HDR sans trépied. Est-ce vraiment possible ?

Normalement, il n’y a pas de bonne photo HDR sans trépied puisque cette technique implique de prendre plusieurs photos pour les fusionner. Or, beaucoup d’agents immobiliers s’en passent. Nous avons donc développé des algorithmes en conséquence : lorsque le téléphone bouge ou que des objets se déplacent, les photos sont réalignées. Ce n’est pas une solution miracle, elle ne corrigera pas l’image si une voiture passe dans le cadre à toute vitesse au mauvais moment ou si l’on change totalement d’angle, mais, à condition que l’agent immobilier tienne son smartphone sans bouger, la photo peut être parfaite.

Vous avez également développé une « lentille computationnelle ». A quoi sert-elle ?

Le grand angle est une demande forte, parce qu’il permet de mettre en valeur des biens de taille modeste, ou au contraire de grands espaces. Or, en principe, il faut une lentille, ce qui peut poser problème sur smartphone, en raison des coques de protection. Par ailleurs, cela déforme l’image, même avec un appareil professionnel. Grâce à la lentille computationnelle, un procédé d’intelligence artificielle que nous proposons désormais, vous pouvez vous passer de ce matériel. Vous placez le smartphone à la verticale et prenez une photo centrale, cette fois avec un trépied ! Ensuite, le logiciel vous demande de vous déplacer sur la gauche de 15 à 20 degrés et vous donne une cible à photographier, puis vous effectuez la même manipulation sur la droite. Les trois images sont fusionnées et réalignées pour un résultat grand angle sans déformation.

Vous innovez aussi avec « l’auto-adaptation ». Expliquez nous… 

Nous cherchons toujours à prendre le moins de photos possible pour le meilleur résultat. Avec le bracketing, en un clic, vous faites plus d’une dizaine de photos afin que le logiciel en choisisse quelques-unes qui soient exploitables et les fusionne. Si vous arrivez à obtenir le même résultat avec quatre photos, cela simplifie les choses, vous pouvez notamment les faire à main levée plus facilement. Grâce à l’auto-adaptation, quelle que soit la situation (luminosité, contraste, etc.), le smartphone fait les réglages et calcule le nombre et la caractéristiques des photos à prendre. Imaginez un appartement parisien mi-décembre et une villa à Saint-Tropez en août : la luminosité n’est pas la même ! Notre solution s’adapte automatiquement à ces cas différents.

Transférer cet article à un ami