L’astuce de l’expert : comment préparer un bien pour des photos réussies


Le lundi 28 avril 2014 | Photos Immo
L’astuce de l’expert : comment préparer un bien pour des photos réussies - D.R.

Au-delà du prix, de la superficie ou de l’emplacement d’un bien, ce sont avant tout les images qui donneront envie à un acquéreur de passer la porte d’une agence ou de décrocher son téléphone. Or ces photos clés restent bien souvent prises à la va-vite, sans aucune réflexion préalable. Francky Boisseau, co-fondateur du réseau Home-Staging Experts nous livre ses trucs pour préparer le shooting d’un appartement encore meublé. Objectif : mettre toutes les chances de son côté pour vite décrocher des visites.


Dépersonnalisez les lieux

Les tapis bariolés, les signes religieux, les marqueurs générationnels comme les napperons à fleurs ou les posters dans les chambres d’adolescents : veillez à retirer tout ce qui peut potentiellement parasiter la projection de l’acheteur dans son futur chez-lui. « Tout enlever serait toutefois une erreur. Un bien trop aseptisé ne donne pas envie. La décoration doit être neutre mais rester chaleureuse », assure l’expert. Coussins, bougies, vases, tableaux : n’hésitez pas à laisser quelques éléments qui donnent de la vie, en veillant si possible à ne pas multiplier les couleurs vives. 

Désencombrez les pièces

Décaler quelques objets peut suffire à optimiser le volume des pièces. « A Paris où les cuisines sont petites, nous avons tendance à empiler des objets au dessus et en dessous des meubles… », explique Francky Boisseau. N’hésitez donc pas à déplacer le robot ménager qui trône sur frigo. Ranger les cosmétiques de la salle de bains dans un placard et nettoyer miroirs et robinetteries peut aussi aider à faire place nette.
 
Faites entrer le soleil

« Prenez toujours vos photos quand la luminosité est maximum, c’est-à-dire entre 11 et 15 heures », insiste Francky Boisseau. Il existe d’autres astuces pour optimiser l’effet de lumière selon l’expert : enlever les voilages sur les fenêtres ou allumer les lampes pendant le shooting par exemple. « Vous pouvez également ajouter des touches de blanc dans le décor, sans en abuser. En posant par exemple un plaid clair sur le côté d’un canapé de couleur foncée »

Mettez le paquet sur la photo de la pièce principale

« Le séjour est la première pièce qu’un acquéreur souhaite visiter. C’est donc la photo à soigner en priorité », suggère le home-stagist. Cette image doit être pensée à l’aune des trois règles de base du homestaging : lumière, volume et circulation dans l’espace. Mieux vaut donc éviter d’opter pour une vue sur un grand buffet imposant par exemple.
 
Dernier conseil, et non des moindres : « si vous avez fait des efforts pour les photos, faites-les aussi pour la visite », exhorte Francky Boisseau. Rien de plus décevant et agaçant pour un acquéreur de découvrir un bien qui ne correspond pas à ce qu’il a vu en photo. 

 

Gaëlle Fillion

Transférer cet article à un ami