Le « locataire premium », l’argument-choc de Youse


Le lundi 25 mars 2019 | Logiciels d'évaluation
Le « locataire premium », l’argument-choc de Youse - D.R.

Youse assure la solvabilité du locataire grâce à un algorithme qui calcule sa capacité réelle à payer son loyer. L’agence immobilière qui fait appel à ses services peut donc apporter des garanties convaincantes aux propriétaires qui lui confient des biens, comme l’explique Magali Noé, directrice générale.

Pouvez-vous présenter Youse ?

Il s’agit d’une plateforme de solutions qui répond à des problèmes sociétaux, dont celui de la location immobilière. Avec la transformation numérique, l’écart entre, d’un côté, les exigences des propriétaires et les règles de location et, de l’autre, la réalité quotidienne des personnes à la recherche d’un logement est de plus en plus significatif. Aujourd’hui, ces dernières travaillent en freelance, en CDD, ont plusieurs employeurs… Elles ne correspondent donc pas aux critères « classiques » pour louer un appartement. Nous cherchons à rééquilibrer ce rapport de force sur deux aspects : la solvabilité et la sécurité. Concernant la solvabilité, nous menons une enquête grâce à un algorithme qui ne tient pas seulement compte du montant des revenus, mais des comportements bancaires et de la rigueur budgétaire. Un locataire peut très bien gagner sa vie mais avoir des problèmes de gestion, alors qu'à l’inverse, quelqu’un dont les revenus sont irréguliers mais au comportement financier responsable n’aura pas de problème pour payer son loyer.

Qu’en est-il de la sécurité ?

C’est l’un des aspects qui nous différencient de nos concurrents. Ils ont décidé d’utiliser la Garantie des loyers impayés (GLI), qui couvre un aléa, alors que nous avons choisi de nous porter caution. Youse est lié au bail pour toute sa durée. Nous versons le loyer directement au propriétaire. S’il y a un retard ou une situation d’impayé, le propriétaire n’en subit pas les conséquences. Nous l’informons, mais nous nous chargeons du recouvrement jusqu’à 24 mois, sachant qu’en moyenne, une expulsion prend 18 mois. Il n’y a qu’à partir du troisième mois qu’il a une obligation : envoyer un commandement de payer afin que nous puissions déclencher la procédure de rupture du bail.

En quoi vos services sont-ils utiles aux agents immobiliers ?

C’est un argument qui peut les aider à gagner des mandats. C’est d’ailleurs l’un des objectifs de notre récent partenariat avec SeLoger. En s’affiliant gratuitement à Youse, les agences immobilières adhérentes de SeLoger renforcent leur rôle de conseil : elles proposent à leurs propriétaires des locataires « premium » garantis par Youse. Nous cherchons à développer d’autres partenariats avec tous les professionnels de l’immobilier. Nous ne sommes pas là pour leur faire de la concurrence, mais pour renforcer leur proposition de valeur.

Séverine Dégallaix

Transférer cet article à un ami