Portails

La prospection SMS : non concernée par la loi Bloctel

Le | Contenu sponsorisé - Sites pour les professionnels

Instauré le 1er juin 2016, le nouveau dispositif anti-démarchage téléphonique Bloctel représente un important changement pour les professionnels de l’immobilier, habitués à démarcher leurs futurs clients par téléphone. Zoom sur la prospection SMS, non concernée par cette disposition légale 

La prospection SMS : non concernée par la loi Bloctel - © D.R.
La prospection SMS : non concernée par la loi Bloctel - © D.R.

 !

Tout professionnel qui prospecte téléphoniquement a désormais l’obligation de contracter un abonnement sur le site Bloctel allant de 150 € HT à 40 000 € HT par an, avant de solliciter téléphoniquement un particulier, sous peine de se voir infliger une douloureuse amende. Précisons également qu’il est compliqué pour une agence immobilière d’utiliser ce système, inadapté aux professionnels.

Face à ce constat, le SMS s’impose comme un outil clé dans les campagnes de prospection immobilières. Simple, clair et percutant, « un sms passe rarement inaperçu » explique Olivier Drouot, directeur de Marketing Immobilier, agence marketing spécialisée dans la prospection SMS. Le taux de lecture d’un SMS dépasse en effet les 95 %, un taux exceptionnel en comparaison avec les autres médias, qui font pâle figure. Et pour preuve, « 100 % de nos clients* ont obtenu des mandats grâce à cet outil de prospection », assure Olivier Drouot. Un chiffre qui ne laisse pas indifférent !

L’agence marketing propose ainsi l’envoi de sms ciblés sur une zone souhaitée, pour le compte de professionnels, en recherche de mandats. « Près de 20 000 annonces immobilières de particuliers souhaitant vendre ou louer leur bien sont publiées chaque jour sur le net. Après dédoublonnage, nous récupérons le numéro de téléphone des personnes et les trions par codes postaux. Lorsqu’un professionnel de l’immobilier souhaite rentrer des mandats sur une zone définie (en moyenne une dizaine de codes postaux), nous rédigeons avec lui le message qu’il souhaite diffuser, généralement tourné vers la prise de mandats ou l’estimation gratuite. »  Testés sur plus de 500 clients, les messages comme « J’ai des acquéreurs potentiels pour des biens comme le vôtre », ou « Nous vous proposons une estimation gratuite  » ont fait leur preuve chez Marketing Immobilier.

Se retrouvant en position de « demandeurs », les vendeurs ou bailleurs rappelant le professionnel en immobilier sont ainsi plus enclin à écouter leur interlocuteur et à suivre ses conseils. Un retournement de situation favorable aux professionnels de l’immobilier qui auront l’occasion de rentrer des mandats de qualité, au prix du marché ! Cerise sur le gâteau, un tarif exceptionnel à seulement 99 € HT / mois pour toucher vendeurs ou bailleurs, pour des messages illimités sur une zone de 2 à 10 codes postaux. L’occasion d’intégrer le SMS marketing à sa stratégie de prospection.

* clients ayant répondu à l’enquête 2016

Transférer cet article à un(e) ami(e)