Portails

Une plateforme pour « bouleverser » les codes de la recherche foncière

Par Christian Capitaine | le | Sites pour les particuliers

Le site vendreaunpromoteur.com aide les propriétaires fonciers (dont 90 % de particuliers) à vendre leur terrain en les mettant en relation avec les promoteurs immobiliers. Présentation du concept et de ses ambitions avec Cédric Brun, son co-fondateur.

Yann Legros et Cédric Brun, co-fondateurs de la plateforme d’intermédiation
Yann Legros et Cédric Brun, co-fondateurs de la plateforme d’intermédiation

Avant fin 2015, lorsque l’on était propriétaire foncier, vendre son terrain à un promoteur immobilier n’était guère chose aisée, selon Cédric Brun, co-fondateur, avec Yann Legros, de la plateforme vendreaunpromoteur.com. « Sur le web, très peu d’informations circulaient sur les tentants et aboutissants qui conduisent à la vente, explique-t-il aujourd’hui. De plus, les vendeurs devaient se débrouiller seuls dans les négociations avec les promoteurs. » Mais ça, c’était avant la mise en ligne, il y a tout juste quatre ans, de vendreaunpromoteur.com. Le crédo de ce site qui « bouleverse, selon ses co-fondateurs, les codes de la recherche foncière » et qui rayonne, depuis 2017, dans tout l’Hexagone après avoir effectué ses premiers pas en Occitanie : apporter, aux vendeurs, des conseils pour bien vendre leur terrain, puis les mettre en relation avec un réseau de promoteurs locaux et nationaux.

Prestations gratuites pour les vendeurs

Plusieurs étapes-clés structurent ce processus d’intermédiation. En qualité d’interlocuteur unique pour le vendeur et après lui avoir expliqué comment fonctionne la vente à un promoteur, le site analyse le potentiel du terrain à vendre en termes de construction. « Ensuite, nous sommes mandatés par le propriétaire pour analyser les offres et, au final, lui restituer la meilleure, explique Cédric Brun. Et celle-ci n’est pas forcément la plus avantageuse financièrement. Il peut aussi s’agir de faire le meilleur choix sur certains éléments du contrat, à l’image des clauses suspensives. » Un point important : tous ces conseils sont gratuits. « Aux vendeurs, nous ne facturons aucun honoraire, que ce soient pour les études, l’analyse et la prospection », note le co-fondateur du site. Pour se financer, celui-ci ne s’appuie que sur les rémunérations des promoteurs une fois les transactions conclues.

La cible : les zones tendues 

Gardant, pour l’heure, confidentiels les volumes de ventes réalisés par leur plateforme, les co-fondateurs se sont fixé, pour 2020, l’objectif suivant : augmenter leurs volumes de contacts qualifiés de 50 % par rapport à 2019. Et dans leur mire, surtout : les zones dites « tendues », particulièrement recherchées par les promoteurs immobiliers car leur offrant des avantages fiscaux. « Ces zones tendues, qui représentent en couverture géographique 15 % du territoire national, sont celles qui concentrent la majorité des futurs programmes immobiliers, relève Cédric Brun. En leur sein, nous pouvons recenser 30 000 contacts potentiels. C’est dire si nos perspectives de développement se révèlent solides. »

Transférer cet article à un(e) ami(e)