Portails

Leboncoin allège sa facture et bonifie son offre

Par Christian Capitaine | le | Portails de petites annonces

Quel panorama dépeindre du marché de l’immobilier en cette sortie de confinement et quelles mesures d’accompagnement a pris Leboncoin pour épauler ses clients dans cette nouvelle ère d’incertitude qui s’ouvre ? Les réponses avec le directeur général du Groupe, Antoine Jouteau.

Site Leboncoin
Site Leboncoin

« Nous vivons une crise sans précédent. » Voilà comment Antoine Jouteau, directeur général du groupe Leboncoin, dépeint la situation qui prévaut sur le secteur de l’immobilier. « Pour notre part, ajoute-t-il, nous avons surtout été impactés les quinze premiers jours du confinement, à partir de la mi-mars, avec des audiences sur notre plateforme en repli de 30 % à 40 % » (le portail immobilier Leboncoin.fr draine habituellement, par mois, entre 10 et 15 millions de visiteurs, NDLR).

Antoine Jouteau
Antoine Jouteau - L. Revol

Fort heureusement, début avril 2020, les potentiels acquéreurs d’un bien immobilier retrouvaient leur appétence : « Nos audiences sont alors reparties à la hausse, poursuit le DG du groupe, pour ne plus redescendre, portées par un rythme de croissance hebdomadaire d’environ 10 %. » Avant d’ajouter : « La reprise s’est aussi faite en fonction de la carte du déconfinement, avec des départements rouges en Ile-de-France et dans l’Est du pays qui ont eu plus de mal à redémarrer que les zones vertes. Mais aujourd’hui, globalement, le marché est reparti. »

Les acheteurs veulent se mettre au vert

Se félicitant que les agences aient continué à publier leurs annonces sur les plateformes en dépit de l’atonie du marché (« même si nous avons enregistré une baisse des diffusions les quinze premiers jours du confinement, ce qui est normal le temps que les agences s’organisent », note-t-il), Antoine Jouteau observe, depuis quelques semaines, un comportement nouveau des acheteurs :

« L’essor du télétravail et les possibilités qu’il offre en terme de rythme et de qualité de vie conduit de plus en plus les potentiels acquéreurs à chercher des biens dans des zones moins urbaines : par rapport à la même période de 2019, la recherche sur Leboncoin de maisons à la campagne a progressé de plus de 20 %. »

Diffusion illimitée

Après avoir pris, dès le début de la crise sanitaire, la décision d’offrir à ses clients agences immobilières des facilités de paiement applicables jusqu'à la fin de l’année 2020, la plateforme de diffusion se penche maintenant sur « l’après-crise ». « Dès à présent, indique son directeur général, nous leur proposons une diffusion illimitée de leurs annonces, et ce jusqu’à fin août 2020. Avec cet objectif : réactiver leurs contacts, et notamment leurs leads. » Il justifie cette décision : « Le secteur a été durablement impacté, notamment les plus petites agences. Et pour nombre d’entre elles, la situation pourrait se révéler délicate dans les prochains mois. Et ce, même si on peut s’en féliciter, la filière s’est, ces dernières années, bien structurée et digitalisée. Par rapport à la crise de 2008, elle a les reins plus solides. »

Des annonces avec plus de photos

Dans cette nouvelle ère qui s’ouvre, deux autres mesures d’accompagnement ont été prises par le portail Leboncoin et notamment pour les entreprises de moins de 10 salariés : 1/ La gratuité de la page professionnelle, jusqu’à fin septembre 2020, pour les agences qui ne sont pas encore clientes. 2/ La diffusion gratuite, cette fois pour ses clients, de leurs annonces de recrutement de nouveaux collaborateurs.

Mais ce n’est pas tout. « Afin de booster la visibilité des annonces immobilières que nous relayons, celles-ci, à partir de septembre, seront accompagnées de vingt photos, contre dix aujourd’hui, confie Antoine Jouteau. Et toujours en septembre prochain, nous lancerons une offre premium basée sur l’intelligence artificielle, avec l’objectif que les annonces de nos clients remontent automatiquement, pour engranger plus de contacts.  » Le rendez-vous est pris.

Transférer cet article à un(e) ami(e)