Portails

« Le combat pour le logement et l’immobilier ne sera audible que s’il est mené de façon collective »

Le | Contenu sponsorisé -

Le 2 juin dernier, Caroline Evans de Gantès, Directrice Générale du Groupe SeLoger et Meilleurs Agents (Groupe AVIV en France) et les membres du Collège des Penseurs ont remis entre les mains de représentants du gouvernement le Manifeste Le Logement Agissons avec SeLoger. Le point sur cette démarche inédite et saluée par la profession avec Franck Le Tendre, directeur des opérations commerciales d’Aviv France (Groupe SeLoger & Meilleurs Agents).

Franck Le Tendre, directeur des opérations commerciales d’Aviv France - ©  D.R.
Franck Le Tendre, directeur des opérations commerciales d’Aviv France - ©  D.R.

Un remise symbolique chargée de sens à l’heure où le pouvoir d’achat préoccupe et que l’accès au crédit pour les futurs acquéreurs se resserre. Quelles solutions pour le logement et l’immobilier demain ? Après une phase de recueil des doléances des Français et des professionnels de l’immobilier sur les problématiques du logement, menée en partenariat avec Opinionway, ce manifeste formalise 10 priorités et 65 idées issues d’un travail collectif.

Pourquoi avoir opté pour une démarche collective pour ce manifeste ?

Cette action a permis de rassembler plus de 45 professionnels de l’immobilier et du logement. Pour ce faire, nous avons pu compter sur des partenaires de grande qualité : la pugnacité d’Henry Buzy-Cazaux, président fondateur de l’Institut du Management des Services Immobiliers et parrain d’honneur de l’initiative ; et le professionnalisme des équipes Opinionway.

C’est une grande première de par la diversité des profils, mais également de par l’énergie collective et l’envie d’avancer ensemble pour rendre le discours audible auprès des plus hautes instances. Entamer un dialogue sur ce qu’il faudrait faire pour le logement et l’immobilier était essentiel et la singularité de notre démarche réside dans cette pluralité.

Mais qui dit pluralité dit également que le consensus n’est pas toujours évident. D’où un calibrage des idées issues de cette grande consultation, qu’il s’agisse d’idées quasi-unanimes, largement consensuelles ou rupturistes.

Quel est le combat que SeLoger souhaite mener autour de ces priorités ?

Le manifeste n’est pas une fin en soi. Il propose une synthèse de l’ensemble des aspirations et permet d’engager un dialogue avec le gouvernement pour faire avancer les choses dans le bon sens.

Le rôle de SeLoger est ici de porter la voix de l’ensemble de la profession et de permettre à tous les ambassadeurs de ce projet d’être embarqués dans les suites de l’initiative, en passant en revue les priorités et les idées du manifeste dès la rentrée dans le cadre de rencontres.

Au lendemain des législatives, dans l’attente d’éventuels changements au sein du Gouvernement, nous souhaitons plus que jamais poursuivre les réflexions à travers des rencontres régulières, tout en engageant le dialogue avec les pouvoirs publics.

Quelles sont les priorités à adresser pour la cause du logement et de l’immobilier ?

Ce travail de consultation et de concertation a permis de mettre en évidence de nombreux points de friction dans la machine immobilière. Bien souvent, ces points étaient clairement identifiés aussi bien par les Français que par les professionnels.

Pour dégripper la machine, des priorités telles que relancer et faciliter la construction, renforcer l’accompagnement des primo-accédants ou encore soutenir les bailleurs et investisseurs sont des exemples d’axes de travail.

Notre effort collectif a permis de compiler des idées d’actions concrètes pouvant être actionnées à court ou moyen long-terme formalisées dans le cadre du manifeste.

Retrouvez le Manifeste sur www.lelogementagissonsavecseloger.com

Transférer cet article à un(e) ami(e)