Logiciels

Comment le Groupe KEL accompagne les syndics et administrateurs de biens qui se lancent ?

Le | Contenu sponsorisé - Logiciels de gestion

Qu’il soit syndic ou administrateur de biens, il n’est pas toujours évident, pour un gestionnaire de biens, de démarrer son activité. Grâce aux solutions innovantes proposées par le Groupe KEL, ce dernier a pourtant la possibilité de se lancer seul, tout en bénéficiant des mêmes outils qu’un cabinet établi depuis plusieurs années. Le point avec Tiffany Bièche, responsable commercial et marketing de la société.

Tiffany Bièche, responsable commerciale et marketing du Groupe KEL - ©  D.R.
Tiffany Bièche, responsable commerciale et marketing du Groupe KEL - ©  D.R.

Un accompagnement en amont sur mesure

« Nous accompagnons les syndics et les administrateurs de biens qui sont en phase de démarrage en amont de leur projet pour échanger sur leurs motivations, les éventuels freins à anticiper et aussi les solutions que nous pouvons leur apporter », explique Tiffany Bièche.

Conseils sur les conditions pour obtenir leur carte professionnelle, accompagnement dans la réalisation de leur business plan… « Nous faisons le point avec eux et leur proposons des ressources que nous avons préparées spécialement dans ce sens, tel qu’un guide de démarrage d’activité. Notre blog est plutôt actif également et offre à nos prospects pléthore d’informations.  »

Un accompagnement qui démarre avec l’activité

La prestation de services proposée par le Groupe KEL démarre ensuite avec la signature du premier contrat à travers la mise à disposition d’un package comprenant une solution logicielle, la formation et l’assistance à l’utilisation des solutions, le conseil métier, mais aussi l’externalisation d’une partie de leur gestion administrative et comptable.

« Notre objectif est de soutenir les professionnels qui n’ont pas assez de temps, pas de compétences suffisamment solides ou tout simplement pas envie de prendre en charge de manière autonome un volet de l’activité, tel que par exemple les reprises de copropriétés, les rapprochements bancaires, la gestion des courriers ou encore les comptes rendus de gestion », précise la responsable commerciale et marketing.

Un accompagnement sur les problématiques métiers

« Au-delà de l’externalisation de certaines tâches, notre intervention auprès de nos clients va plus loin que le simple service après-vente sur nos solutions logicielles. Nous sommes présents, au quotidien, pour échanger avec les professionnels qui nous ont fait confiance et leur apporter notre expertise quand ils en ont besoin dans leurs problématiques métiers », souligne Tiffany Bièche.

En supprimant certaines tâches chronophages, le professionnel peut ainsi se concentrer sur son cœur de métier et le développement de son portefeuille clients. Dans cette optique, l’éditeur de logiciel met également à disposition des syndics et des administrateurs de biens des outils de communication tels que des plaquettes de présentation, des vidéos ou encore un site web pour les aider à présenter leurs offres auprès de leurs futurs clients, copropriétés ou propriétaires mandants.

Un accompagnement financier au démarrage

Le modèle économique est parfaitement adapté au lancement d’une activité. Non seulement, la formation et la mise en place des solutions logicielles sont gratuites, mais le client peut également résilier d’un mois sur l’autre et ne paie qu’en fonction de la taille de son portefeuille. La facturation mensuelle varie ainsi selon le nombre de lots principaux en syndic et au nombre de biens en gestion locative.

Autre atout non négligeable, l’accompagnement proposé par l’éditeur permet à un syndic ou à un administrateur de biens de développer vraiment au maximum et sereinement son portefeuille sans avoir besoin de recruter dès le démarrage de son activité. « Il est toujours difficile de se projeter, mais surtout risqué en termes financiers de recruter un collaborateur quand l’on ne sait pas réellement quelle va être la courbe de croissance et la rentabilité de l’activité », met en avant Tiffany Bièche.

Grâce aux solutions de KEL, ils bénéficient d’un service qu’ils peuvent utiliser à hauteur de leurs besoins et ne payent qu’en fonction, ce qui leur évite ainsi de recruter un collaborateur qui pourrait être sous employé au départ.

Transférer cet article à un(e) ami(e)