Les configurateurs : piliers de la croissance d’Habiteo


Le jeudi 05 septembre 2019 | Visites virtuelles
Les configurateurs : piliers de la croissance d’Habiteo - D.R.

La startup française, en première ligne au sein de la French PropTech afin d’en accroître l’audience, annonce la commercialisation de ses premiers configurateurs-clients. Et poursuit le déploiement de son CRM chez les promoteurs.

« Boite à outils », comme la définit sa CEO et co-fondatrice Jeanne Massa, destinée aux promoteurs pour mieux commercialiser leurs programmes, la startup Habiteo s’est construite, en 2015, sur la base d’un pilier originel : la modélisation 3D des biens de ses clients. Objectif : permettre aux futurs acquéreurs, via de la visite virtuelle, de mieux les comprendre, de mieux les contextualiser, y compris dans leur environnement extérieur, afin de mieux s’y projeter.

En 2017, l’entreprise va plus loin dans cette idée de projection et intègre à son architecture un deuxième pilier : des configurateurs. Avec ces outils, le futur acheteur peut choisir les matériaux et revêtements qui recouvrent ses sols et ses murs. Puis sélectionner des ambiances (nordique, par exemple), meublées ou non. A sa guise également d’y intégrer (toujours virtuellement), des placards, une cloison, ou de remplacer une baignoire par une douche grâce aux options TMA (Travaux de Modifications Acquéreurs). « Avec ces configurateurs, nous levons les angoisses de la vente et nous la fiabilisons, affirme Jeanne Massa, car le futur acquéreur à une idée plus précise de son budget. » Avant d’ajouter : « En septembre, nous déployons ces configurateurs chez nos deux premiers clients : Kaufman & Broad et Sogeprom. Chez le premier, il s’agit de pouvoir offrir à l’ensemble de leurs clients une expérience digitale du show-room. »

Le CRM, un outil de recalibrage

Deuxième actualité qui rythme la rentrée de septembre de Habiteo : « L’installation de notre CRM chez Société Générale Immobilier Patrimonial  », confie sa CEO et co-fondatrice. Principal objet de cette plateforme collaborative : « Permettre à nos clients de regrouper la connaissance de leurs clients et d’y intégrer l’ensemble des équipes qui participent à la vente : les directions commerciales et les vendeurs d’une part, puis les équipes marketing », explique Jeanne Massa. Et d’en pointer sa valeur ajoutée première : « Offrir aux promoteurs, en engrangeant de la connaissance sur les attentes et les besoins des acquéreurs, un outil de recalibrage pour leurs prochains programmes immobiliers. »

Troisième actualité-phare de l’entreprise : les efforts qu’elle continue de déployer au sein de la French PropTech (370 entreprises) afin d’en promouvoir les actions auprès des acteurs de la filière. Dernier exemple en date : le lancement, en juillet, sur le site de la collective d’une plateforme d’appel à projets sur laquelle les entreprises du secteur font cas de leurs besoins. « En retour, les startups peuvent y répondre, soit conjointement, soit séparément », précise Jeanne Massa.

40 % de croissance au S1 2019

A tout juste cinq ans, Habiteo (50 salariés et 400 clients promoteurs), reste installé sur une solide dynamique de croissance : après avoir doublé son CA l’an passé, elle a enregistré des revenus (dont elle garde le montant confidentiel) en hausse de 40 % au premier semestre 2019. « Certes des freins existent sur certains programmes. Mais demeurant en conquête de marché, nous n’en ressentons que faiblement les effets », confie sa CEO et co-fondatrice. Et de conclure : « Seulement 15 % des programmes immobiliers dans le neuf sont aujourd’hui digitalisés. » C’est dire le gisement d’affaires qui s’offre encore à Habiteo.

Christian Capitaine

Transférer cet article à un ami