SeLoger dévoile un baromètre des loyers


Le vendredi 25 octobre 2019 | Portails de petites annonces
Seloger -
SeLoger a passé ses 800 000 annonces de location au crible pour construire un baromètre des loyers qui analyse, tous les mois, la quasi-intégralité du marché du parc privé en France. Une étude qui devrait trouver son public puisque le loyer des logements est le premier poste de dépense des ménages français.

Alors que le secteur locatif privé loge près d’un ménage sur quatre, selon le rapport du député Mickaël Nogal, SeLoger a décidé d’apporter son propre éclairage sur l’évolution du marché de la location. Le portail d’annonces immobilières, qui publie 800 000 annonces de location chaque année dont 100 000 déposées par les particuliers, a lancé, il y a quelques jours, un baromètre des loyers couvrant la quasi-intégralité du marché du parc privé en France. Le focus a été porté sur 34 villes de France de plus de 100 000 habitants. « Notre équipe composée d’analystes économiques et de spécialistes de l’intelligence artificielle (pour le traitement du langage naturel des textes d’annonces) a analysé 800 000 annonces de location disponibles sur SeLoger. Le baromètre qu’elle a construit porte à la fois sur le marché des professionnels et des particuliers, sur les maisons, les appartements, les biens meublés et vides », explique Florent Guiocheau, Chief Data Officer de SeLoger. À noter qu’il se limite aux loyers des logements à usage résidentiel (les locations saisonnières ou de courte durée ont été exclues).

Les datas de Logic-Immo.com bientôt exploitées

Chaque mois, SeLoger, qui édite déjà le baromètre LPI sur l’évolution des prix d’achat dans l’ancien et le neuf, divulguera un panorama des loyers en France reprenant des informations clés comme la durée des mises en location, les surfaces moyennes des biens loués, la typologie des biens les plus recherchés, les loyers moyens des biens vides et meublés, le classement des villes affichant les loyers les plus chers, le classement des villes offrant la meilleure rentabilité locative… « Notre objectif est d’apporter de la transparence sur le marché immobilier et de la confiance aux locataires, bailleurs et investisseurs, alors qu’on dénombre 6,5 millions de foyers vivant en location dans le parc privé en France », explique Olivier Le Gallo, directeur marketing et data chez SeLoger. Ces prochains mois, le baromètre devrait non seulement couvrir de nouvelles villes françaises, mais également s’appuyer sur une autre manne de données encore inexploitées : les annonces de location présentes sur Logic-Immo.com, qui est dans la galaxie de SeLoger depuis février 2018.

Louer meublé rapporte un 13e mois de loyer

La première édition du baromètre des loyers de SeLoger dévoile que le loyer moyen (charges comprises) d’un logement vide en France est de 723 euros, en augmentation de 2,5 % par rapport à septembre 2018 tandis que le loyer d’un logement meublé est de 769 euros, en hausse de 5,2 %. « Nous avons identifié la durée à partir de laquelle acheter sa résidence principale devient moins cher que louer. C’est à Paris que cette durée est la plus longue : 4,8 ans. À Nice, acheter devient moins cher que louer à partir de 3,1 ans », indique Florent Guiocheau, Chief Data Officer de SeLoger. Avant d’ajouter : « Compte tenu des taux de crédit faibles - autour de 1 % sur 20 ans -  il est rapide de rentabiliser un achat immobilier. » D’après le baromètre, il faut en moyenne 69 jours à un propriétaire d’un logement vide pour trouver un locataire en France. Une durée ramenée à 46 jours lorsqu’il s’agit d’un bien meublé. « À l’année, le meublé rapporte un peu plus d’un 13ème mois de loyer au propriétaire bailleur, par rapport à une location vide  ». À Saint-Etienne, l’équivalent d’un trimestre de loyers peut être gagné.

Seloger-

Par Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami