Bien'ici digitalise la visite guidée du bien


Par Aurélie Tachot | le vendredi 16 novembre 2018 | Portails de petites annonces
Bien'ici digitalise la visite guidée du bien

La visite est une étape chronophage pour les professionnels de l’immobilier. Depuis quelques semaines, Bien’ici leur permet d’optimiser leur temps en organisant des visites virtuelles. Mais pas n’importe lesquelles : ces dernières sont guidées et commentées en temps réel. Seul pré-requis : que la prise de vues du bien ait été réalisée par son partenaire enVisite.

S’il y a bien une étape que les nouvelles technologies ont optimisée ces 10 dernières années, c’est celle de la visite immobilière ! Alors que SeLoger lance une fonctionnalité de visite en direct, Bien’ici se positionne sur la visite guidée à distance. "La visite en ligne répond à deux objectifs : faire gagner du temps aux particuliers comme aux professionnels et permettre aux acheteurs mutés, expatriés ou à mobilité réduite de découvrir un bien sans se déplacer", explique Olivier Dupuy, directeur marketing et produit de Bien’ici. Pour offrir un accompagnement aux internautes, le portail d’annonces, qui est désormais présidé par Jean-Marc Torrollion, actuel président de la FNAIM, ne s’est pas contenté d’intégrer l’outil de visite virtuelle à 360° d’enVisite. "La visite virtuelle permet de se faire une idée de la configuration d’un bien, du volume des pièces. Mais cela ne suffit pas : nous souhaitions aller plus loin et permettre aux internautes d’avoir toutes les informations, via les commentaires de l’agent immobilier ou du promoteur", indique-t-il.

Un tchat vidéo pour poser des questions

Concrètement, l’outil de visite virtuelle guidée se présente sous la forme d’une visioconférence, accessible via un lien URL. L’interface est découpée en deux. Dans l’encadré central, l’internaute découvre les images à 360° du bien. A gauche de son écran, une fenêtre de dialogue et l’image vidéo du professionnel lui permettent d’interagir pendant la visite. "L’internaute peut poser toutes ses questions en temps réel, sur la répartition des pièces, le type d’équipement… Il peut aussi prendre la main et choisir de se déplacer dans les différentes pièces du bien, depuis son téléphone ou son ordinateur", illustre Olivier Dupuy. A l’inverse, l’agent immobilier peut choisir d’être le seul guide : dans le cadre de la location, il peut ainsi réaliser des visites collectives et désactiver l’outil de tchat. En plus de planifier les RDV de visite auprès des particuliers, la plateforme permet enfin au professionnel de faire signer un bon de visite. Certifié par Yousign, celui-ci a une valeur légale. Maintenant qu’il est désormais possible de signer un compromis de vente à distance, le directeur marketing de Bien’ici anticipe le fait que cette technologie remplacera la visite physique aux yeux des investisseurs.

Ouvrir son champ de prospection

Pour intégrer cette fonctionnalité à leurs annonces, les agents immobiliers doivent préalablement avoir réalisé la visite virtuelle de leurs biens via la solution proposée par la société enVisite. Un pré-requis relativement contraignant au regard du nombre d’acteurs spécialisés dans la visite virtuelle présents sur le marché. Bien’ici ne s’interdit donc pas de nouer des partenariats avec d’autres sociétés expertes dans les prochaines semaines, afin d’élargir sa cible d’utilisateurs côté agents. "Aujourd’hui, on estime à 30 voire 40 % le pourcentage d’agences immobilières utilisant les visites virtuelles pour valoriser une maison, un appartement, un terrain. Elles le plébiscitent le plus souvent dans le cadre de mandats exclusifs", indique Olivier Dupuy. La majorité des professionnels est convaincue. "La visite guidée à distance leur permet de mieux qualifier leurs clients et de créer une relation de confiance avec eux", conclut-il. Mieux : il offre de nouvelles opportunités de prospection en s’ouvrant aux acquéreurs qui ne sont pas localisés dans leur zone de chalandise.  

Transférer cet article à un ami