Lici Pro mutualise les mandats dans l’immobilier d’entreprise


Le mardi 16 juillet 2019 | Mobile
Lici Pro mutualise les mandats dans l’immobilier d’entreprise - D.R.

Après s’être positionnée auprès des agents immobiliers du secteur résidentiel, l’application Lici, dédiée à l’échange et au partage de mandats, cible les acteurs de l’immobilier d’entreprise. Avec Lici Pro, la plateforme vise à mutualiser leur portefeuille. Explications.

Lancée au printemps 2017, l’application Lici privilégiait jusqu’alors l’échange et le partage de mandats entre agents immobiliers du secteur résidentiel. À son origine, la création, en 2014, d’un groupe Facebook dénommé « l’Intercabinet parisien » qui, dans une démarche informelle, voyait une dizaine d’agents immobiliers mutualiser leur portefeuille. « De 10, nous sommes passés à 500 puis à 1000… Un réseau conséquent qui nous a conduit à imaginer Lici. Nous avons fait le choix d’une application puisque 80 % des usages autour de l’immobilier passent par mobile ou tablette. De plus, cela nous permettait d’avoir une longueur d’avance sur nos concurrents à l’instar du logiciel AMEPI  », explique Rudy Cohen, le CEO de l’application. Exclusivement réservée aux acteurs de l’immobilier (chasseurs, réseaux, indépendants…), la plateforme recense à ce jour 7000 utilisateurs dont 1900 à Paris intramuros. Plus de 86 000 mandats y ont d’ores et déjà été diffusés et 22 000 sont en cours. En moyenne, par son intermédiaire, entre 3 et 4 ventes sont réalisées chaque semaine.

2000 mandats actifs sur Lici Pro

Si Lici prend aujourd’hui la parole sur l’immobilier d’entreprise, il n’en est pas à son coup d’essai. «  Lici affiche des mandats en immobilier d’entreprise depuis toujours. D’ailleurs, après le groupe Facebook  »l’Intercabinet parisien« , nous avions lancé  »l’Intercabinet des professionnels«  dédié à ce créneau. Aussi, pour éviter les annonces éparses et dans une démarche marketing, Lici Pro vise à sectoriser cette activité en partant du constat qu’aujourd’hui, 30 % des agences immobilières traditionnelles disposent de mandats relatifs à des biens d’entreprise  », précise Rudy Cohen. Depuis mi-juin, le téléchargement de Lici implique donc automatiquement celui de Lici Pro. Toutefois, cette version bénéficie d’un logo et de couleurs spécifiques ainsi que d’un marketing adapté à ses acteurs. Fédérant 700 utilisateurs et diffusant 2000 mandats actifs, l’application, qui a fait l’objet d’un récent partenariat avec la Tour Immo, en affichera 3000 de plus courant septembre.

Des biens « off-market »

« Notre promesse, c’est la diffusion d’annonces de biens off-market et leur commercialisation par notre intermédiaire. L’instantanéité offre aux brookers la visibilité de mandats fraîchement arrivés sur le marché, mais aussi un argument de poids auprès des clients qui hésitent à leur confier leur bien en exclusivité. En outre, le partage de commission est librement décidé », explique-t-il. Côté prix, l’accès à l’application s’élève à 29€ par mois pour un indépendant et à 49€ pour une agence. Plus globalement, Lici travaille actuellement au développement d’un portail web qui reprendrait les mêmes fonctionnalités que l’application et à la possibilité de noter les agents dans leur démarche collaborative (rapidité, qualité des photos diffusées…).  En outre, d’ici 2020, l’application couvrira l’ensemble des pays francophones.

Gérald Dudouet

Transférer cet article à un ami