Outil Vertuloo : une nouvelle approche de la gestion locative


Par Christian CAPITAINE | le mercredi 18 mars 2020 | Logiciels de gestion
Bertrand Mulot - GUILLAUME GRASSET
A l’adresse, dès aujourd’hui, des administrateurs de biens, et demain des autres professionnels de la gestion locative, Vertuloo, nouvel outil digital tout juste lancé, revendique trois vertus : élargir, simplifier et sécuriser la gestion des dossiers de location. Présentation avec Bertrand Mulot, directeur de Bessé Immobilier et Construction, son créateur.

A la genèse du lancement de la plateforme Vertuloo, début mars 2020, par la société de conseil en assurances Bessé Immobilier & Construction, il y a ce constat : « La volonté de nos clients, les administrateurs de biens, de se doter d’un outil qui facilite et sécurise l’analyse des dossiers de location, explique son directeur Bertrand Mulot. D’une part dans les zones tendues qui font face à une augmentation du nombre de faux documents que contiennent lesdits dossiers. D’autre part dans les zones détendues où trouver des locataires éligibles aux conditions des assureurs se révèlent de plus en plus difficile.  »

Élargir les règles du jeu

Plateforme d’aide à l’analyse des dossiers locataire, Vertuloo repose sur deux grands principes. Premièrement, le contrôle automatisé et instantané des pièces déposées (bulletin des salaires, avis d’imposition, etc.) et de la conformité du dossier de candidature. Soit une étape qui « renforce la valeur de la prestation des administrateurs de biens vis-à-vis des propriétaires bailleurs », affirme-t-on chez Bessé Immobilier & Construction. Deuxièmement, «  une analyse plus réaliste et plus sûre de la solvabilité des candidats locataires. » En clair, « nous sortons, par ce biais, du dogme de la seule éligibilité des CDI et autres salariés du secteur public, précise Bertrand Mulot. Nous élargissons ainsi les règles du jeu », par exemple aux autoentrepreneurs. Quels critères sont pris en compte pour déterminer de manière précise leur capacité locative ? Les composants de leur environnement personnel (avec ou sans enfants) et professionnel (son secteur d’activité croisé au taux de chômage de sa zone géographique). Le but est le suivant : que chaque locataire, sans exclusion, puisse être orienté plus facilement par l’administrateur de biens vers le logement qui lui correspond.

Pour tous les acteurs de la gestion locative

Pour un administrateur de biens, se doter d’un tel outil c’est avant tout l’assurance de gagner du temps dans la gestion des dossiers de location, tout en les sécurisant, affirme-t-on chez Bessé Immobilier & Construction. « Il permet d’accélérer leur traitement, souligne Bertrand Mulot, de fluidifier les process. » Quant à son coût financier pour le professionnel qui s’en saisit, il correspond à 10 % du prix de l’assurance du loyer impayé, soit entre 10 et 20 euros par mois. Venant tout juste de commercialiser l’outil, son créateur a d’abord l’ambition de le déployer chez ses 350 clients administrateurs de biens. L’objectif ensuite ? « L’installer chez les professionnels, et notamment les réseaux d’agences immobilières, qui développent une activité de gestion locative », table le directeur de Bessé Immobilier & Construction.

Transférer cet article à un ami