Reasolve : Un outil dédié à la gestion du recouvrement des créances immobilières.


Le lundi 21 octobre 2019 | Logiciel de syndic
Reasolve -
Avocat à la cour d’appel de Paris depuis 20 ans en droit immobilier, David Goldstein a mis à profit son expérience afin de développer un outil dédié au recouvrement des loyers et des charges de copropriété. Il nous explique en détail le fonctionnement d’un produit unique, disponible sur le marché depuis mai 2017.

Aujourd’hui, le recouvrement des créances immobilières est considéré à juste titre comme une tâche fastidieuse et chronophage. De fait, les logiciels comptables ne savent pas traiter les données de façon efficiente.

« En tant qu’avocat, j’ai vu atterrir sur mon bureau beaucoup de dossiers que je n’aurais jamais dû traiter », nous explique David Goldstein. « Les frais sont souvent disproportionnés par rapport aux enjeux réels d’un dossier. 80 % d’entre eux peuvent être évités par une meilleure gestion du précontentieux. Déclencher les actions judiciaires à un moment où la dette est encore absorbable permet dans la quasi-totalité des cas d’obtenir un paiement avant audience ».

David Goldstein nous a proposé de tester son application. Si de prime abord l’interface est claire et intuitive, le reste est tout aussi accessible. « Sur votre téléphone ou votre ordinateur, il devient possible de rationaliser vos tâches en un simple glissement de doigt » nous assure-t-il.

Dans un premier temps, Reasolve capte toutes les données du logiciel comptable d’une entreprise puis, à l’aide d’algorithmes, fournit en temps réel la position des comptes. Il est alors possible de consulter les données dans leur intégralité, immeuble par immeuble ou au cas par cas et de traiter ainsi les dossiers à différentes échelles. Que les actions soient globales ou individualisées, l’historique se matérialise par des graphiques permettant une tenue des comptes claire et précise.

Là où l’application est réellement innovante, c’est lorsqu’elle propose à l’usager différents scénarios en fonction des profils. S’il s’agit d’un débiteur qui a pour habitude de payer régulièrement, alors le logiciel réagit de façon adaptée en envoyant un SMS ou un courrier recommandé par exemple. Au contraire, s’il s’agit de dettes plus importantes et que le débiteur n’est pas réceptif aux relances, alors Reasolve propose une intervention plus décisive en impliquant des tiers (avocats, huissiers…) qui ont accès à la plate-forme et peuvent interagir.

« Il était essentiel, je crois, d’avoir cerné ce besoin et de pouvoir y répondre. 40 % des propriétaires et copropriétaires ont constaté des impayés de loyers ou de charges de copropriété. Si notre clientèle initiale sont les gestionnaires d’actifs ou les syndics de copropriété, notre offre s'étend aussi aux assureurs qui gèrent les charges et les loyers impayés, mais également aux avocats qui peuvent utiliser Reasolve comme un canal d’acquisition de dossiers auprès des administrateurs de biens. A terme, nos algorithmes pourront s’adapter aux franchises, aux licences de marque ou encore à la location financière ».

Par Jordan More-Chevalier

Transférer cet article à un ami