Logiciels

La Boîte Immo fin prête pour la reprise !

Le | Contenu sponsorisé - Logiciels de transaction

En 2019, La Boîte Immo enregistrait une croissance de plus de 20 % de CA et embauchait 47 nouveaux collaborateurs. Face à la crise sanitaire, loin d’être attentiste, la start-up a profité du confinement pour resserrer les liens avec ses clients et faire évoluer ses outils. Etat des lieux.

La Boite Immo
La Boite Immo

A l’annonce du confinement, La Boîte Immo s’est fixée comme prérogative d’assurer une continuité de service pour ses clients. En 24h, face à ce leitmotiv, la start-up s’est donc totalement réorganisée pour poursuivre sa mission tout en sécurisant ses 140 salariés. « Par le biais du télétravail, une équipe dédiée s’est relayée pour assurer la continuité de nos services. Via un standard virtuel qui rebasculait les appels, au sein de leurs domiciles, nous avons donc maintenu nos horaires de réception, à savoir de 8h à 20h, du lundi au samedi », détaille, Olivier Bugette, le PDG, de La Boîte Immo. Dans cette même dynamique, l’entité a d’autant plus sollicité les compétences de ses équipes R&D pour faire évoluer ses outils et livrer des améliorations sur ses logiciels à destination de ses clients. « Ils ont notamment optimisé la fonctionnalité Live Visit qui leur permet d’organiser des visioconférences avec leurs acquéreurs et leurs vendeurs. En outre, nous avons multiplié les démarches d’informations avec l’élaboration d’un guide du confinement à destination des agents et la diffusion quotidienne des annonces et des amendements autour de la transaction, par l’intermédiaire de nos services juridiques  », ajoute-t-il.  En outre, face au confinement, l’activité des agents immobiliers nécessairement au ralenti a été propice à la formation. « Sur ce volet, nos compteurs ont explosé ! En deux mois et demi, nous avons formé sur nos logiciels, plusieurs milliers d’agents, soit autant de personnes que sur un laps de temps de 6 mois  », précise le PDG.

« Nous accélérons le développement de nos outils autour du virtuel »

En webinar, Interkab, Virtual Visit et les formations métiers éligibles à la loi Alur, comme l’intermédiation à plusieurs confrères, l’entrée d’un mandat exclusif, la gestion d’un PMS…  Ont été parmi les apprentissages les plus plébiscités. Pour soutenir ses clients, durant cette période, La Boîte Immo a par ailleurs proposé à ces derniers, d’échelonner leurs paiements de mars et d’avril, de septembre à décembre. Un dispositif auquel 200 agences ont d’ores et déjà souscrit. En outre, dans une démarche sociétale et solidaire, la start-up, en mettant à disposition ses techniciens et du matériel informatique, a également collaboré à la création d’un centre Covid sur son territoire. « Le 11 mai, lorsque nous rouvriront nos bureaux, nos commerciaux qui avaient été mis en chômage partiel, retourneront sur le terrain et renoueront le lien avec nos clients. Parallèlement, nous poursuivrons notre développement en travaillant tout particulièrement sur nos outils qui permettent le travail à distance à l’instar de Virtual Visit », poursuit-t-il. Dans cette mouvance ce logiciel sera d’ailleurs gracieusement offert, durant un an, pour tous nos clients parrainant une autre agence ne travaillant pas encore avec La Boîte Immo. Enfin, parmi les atouts dont dispose l’entité pour envisager la reprise avec optimisme et sérénité : son logiciel métier Hektor. « Cet outil qui permet par le biais de la vidéo d’échanger et d’envoyer directement à un potentiel acquéreur, toutes les informations relatives à un bien immobilier devrait se démocratiser…  », conclut, Olivier Bugette. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)