Logiciels

« Je réalise régulièrement des ventes grâce à Interkab », Sandra Viricel

Le | Contenu sponsorisé - Logiciels de transaction

Pour Sandra Viricel, l’acolyte de Stéphane Plaza dans Recherche Appartement ou Maison, l’inter-cabinet fait partie de son ADN. Une pratique, dont elle a recours aussi bien dans le cadre de ses tournages que pour de ses deux agences lyonnaises Sandra Viricel Immobilier, et qu’elle mène de front grâce à Interkab, le premier groupement immobilier national, créée fin 2019 par La Boîte Immo. Retour d’expérience.

Interkab - © D.R.
Interkab - © D.R.

Quelle est votre philosophie par rapport à l’inter-cabinet ?

L’inter-cabinet fait partie de mon ADN. Aujourd’hui, la chasse immobilière est à la mode, mais lorsque j’ai démarré dans la profession il y a 15 ans, elle était encore peu répandue. A l’époque, les agents immobiliers préféraient travailler dans leur coin, et lorsque je sollicitais l’un d’eux pour partager un mandat, ce dernier restait souvent fermé. Heureusement, elle s’est démocratisée avec les années et avec elle, l’inter-cabinet. Les agents immobiliers ont désormais pleinement conscience qu’il est plus intéressant de travailler les uns avec les autres afin de fournir à leurs clients, vendeurs comme acquéreurs, une meilleure prestation. Je préfère conserver la moitié de ma commission, satisfaire mon client qui pourra ainsi me recommander dans le futur, plutôt que de devoir me lancer dans une compétition avec mes collègues.

Comment avez-vous choisi Interkab et depuis combien de temps l’utilisez-vous ?

Je travaille avec La Boîte Immo depuis plusieurs années puisque Hektor est mon logiciel de transactions. Lorsque cette dernière m’a parlé du lancement d’Interkab fin 2019, j’ai immédiatement adhéré à cet outil dédié au partage et à la délégation de mandats. Avec notre activité de chasseur immobilier, nous travaillons essentiellement en inter-cabinet et nous avions besoin de partager nos mandats et d’accéder facilement à ceux de nos confrères.

Comment Interkab s’inscrit-il dans votre quotidien et en quoi vous permet-il de mieux répondre aux attentes de vos clients vendeurs et acquéreurs ?

J’utilise aussi bien Interkab dans le cadre de mes tournages pour M6 que pour mon activité au sein de mes agences. Sans l’aide de mes collègues, il me serait aujourd’hui difficile de réussir mes émissions. Le marché immobilier lyonnais est assez tendu avec peu de biens et de nombreux acquéreurs. Les produits ont donc tendance à partir très vite. Lorsqu’un futur acquéreur est passé à côté de son achat, un outil comme Interkab me permet de ne pas laisser partir le client et d’être en mesure de lui proposer immédiatement d’autres biens qui correspondent à ses attentes. C’est également un solide faire valoir pour prendre de nouveaux mandats. C’est en effet un argument convaincant que de pouvoir dire à ses clients : je ne travaille pas tout seul et je vais partager votre bien avec plusieurs de mes confrères. 

Quels sont les atouts de cet outil et comment se démarque-t-il des autres outils ?

Interkab se distingue par sa flexibilité. Contrairement aux autres outils qui obligent les agents à partager leurs mandats exclusifs, je suis libre de définir mes règles de partage. Je peux choisir avec quelles agences je partage le bien et comment, mais également de quelle manière je souhaite répartir les honoraires en fonction de la difficulté rencontrée pour rentrer le mandat. C’est également un outil très simple d’utilisation, qui permet de rentrer en contact avec plus de 7 000 agences indépendantes réparties sur toute la France et qui me donne donc accès à des marchés que je ne connais pas toujours. Avec Interkab, je peux tisser un vrai relationnel avec d’autres agences indépendantes et ainsi travailler des biens à distance.  C’est également un bon outil pour aller chercher des acquéreurs sans avoir recours à de la publicité grâce aux fichiers clients de mes confrères. Je réalise régulièrement des ventes grâce à Interkab.

Transférer cet article à un(e) ami(e)