Zillow rachète son rival Trulia pour 3,5 milliards de dollars !


Par Aurélie Tachot | le vendredi 01 août 2014 | Sites pour les professionnels
Zillow rachète son rival Trulia pour 3,5 milliards de dollars !

Le portail américain Zillow.com vient de mettre 3,5 milliards de dollars en actions et en numéraire sur la table pour s’emparer de Trulia, son principal rival. L’acquisition, qui devrait être finalisée en 2015, pourrait permettre à Zillow de supplanter le groupe Move, numéro 1 des portails d’annonces immobilières aux Etats-Unis.

Lundi dernier, le portail Zillow a annoncé l’acquisition de Trulia, l’un de ses principaux concurrents. Montant de la transaction : 3,5 milliards de dollars en actions et en numéraire. Créé en 2006 par les fondateurs d’Expedia, Zillow, qui jouit d’une base de 100 millions de biens, connaît une progression spectaculaire. Le portail s’est introduit au Nasdaq en 2011 avec une capitalisation deux fois supérieure à celle du groupe Move, leader du marché. Aujourd’hui, Zillow pèse près de 10 fois plus en bourse, malgré un chiffre d’affaire toujours inférieur à son rival, d’après une étude de Paul Hagey. Le portail Trulia, troisième acteur du marché, affiche lui aussi, d’excellents résultats. En 2013, le site a généré un chiffre d’affaires de 143,7 millions de dollars. "Ce rapprochement est une formidable opportunité de combiner nos ressources et de mettre notre innovation au service de nos clients et du secteur de l’immobilier", souligne, dans un communiqué, Spencer Rascoff, CEO de Zillow. "En travaillant ensemble, nous allons pouvoir valoriser davantage les vendeurs, les acheteurs et les locataires et créer une plateforme marketing solide qui aidera les professionnels de l’immobilier à échanger avec des clients potentiels et à mener leur business plus efficacement", commente Peter Flint, CEO de Trulia.

Une valorisation record pour les actionnaires

Grâce à ce rachat, qui a été approuvé par les conseils d’administration des deux entreprises et les co-fondateurs de Zillow, le portail valorise Trulia à 3,5 milliards de dollars. Un montant impressionnant, équivalent à plus de 24 fois le chiffre d'affaires de Trulia. A titre de comparaison, SeLoger a été racheté 633 millions d'euros par Axel Springer en 2011 pour un chiffre d'affaires 2010 de 83 millions d'euros, soit un multiple de "seulement" 7,6. Les actionnaires de Trulia devraient détenir 33 % du capital de la nouvelle entité tandis que ceux de Zillow un peu plus de 67 %. Ce rachat, qui devrait être entériné courant 2015, ne manque pas de faire réagir les acteurs français. "Même s’il a été effectué en actions, le montant de l’acquisition est élevé, commente Hervé Parent, gérant de Realnewtech. Il montre qu’aux Etats-Unis, ce ne sont plus les agents immobiliers qui détiennent le marché, mais bien les plateformes virtuelles." Antoine Krier, président d’Ubiflow, suppose que Trulia devait rencontrer des difficultés pour accepter cette opération. "Etant donné les montants investis dans Trulia ces dernières années, les actionnaires ont du estimer que les résultats financiers de la société n’étaient pas à la hauteur de leurs attentes", suppose-t-il. Cyril Janin, directeur général de Logic-Immo.com, tire un enseignement de ce rachat. "Avant de proposer, comme la majorité des portails immobiliers, des packs d’annonces, Trulia disposait d’un paiement à la performance. Ce rachat confirme qu’il n’est pas possible de perdurer avec ce modèle dès lors qu’une taille critique est atteinte", estime-t-il.

Transférer cet article à un ami