Le Top 10 des plateformes de crowdfunding immobilier


Par Aurélie Tachot | le jeudi 08 mars 2018 | Sites pour les professionnels
Le Top 10 des plateformes de crowdfunding immobilier

Il y a quatre ans, le crowdfunding débarquait dans la sphère de l’immobilier, permettant aux promoteurs de financer leurs futurs programmes avec l’appui des particuliers. A l’heure où les plateformes dédiées à ce modèle participatif se multiplient, l’agence Galivel & Associés prend du recul et dévoile un observatoire classant les 10 premiers sites français.

Leurs promesses de rendement, qui avoisinent parfois les 10 %, ne laissent personne indifférent… Arrivées sur le marché de l’immobilier il y a moins de cinq ans, les plateformes dédiées au financement participatif pullulent. Tellement que les professionnels de l’immobilier peinent déjà à s’y retrouver. ʺAvec cet observatoire, notre ambition était de proposer une vision globale du marchéʺ, explique Carol Galivel, dirigeante Galivel & Associés. Pour réaliser un Top 10 des plateformes de crowdfunding, l’agence a passé au crible 30 portails, au mieux 100 % spécialisés dans l’immobilier, au pire ayant une section dédiée à cette thématique. Elle s’est basée sur différentes données, par exemple issues de l’agrégateur HelloCrowdfunding, du baromètre annuel de Fundimmo… Les sites qui font finalement partie du classement sont ceux qui ont réalisé le nombre le plus important de projets financés et remboursés en date du 31 janvier 2018.

Wiseed Immo et Anaxago en tête

Si on ne retient que le critère du nombre de projets financés, les plateformes Wiseed Immo (124 projets, 60,9 millions collectés), Anaxago (95, 52,1 millions collectés) et Clubfunding (41) forment le trio de tête. Fundimmo et Homunity créent la surprise en s’emparant des 4e et 5e places. ʺPreuve que ces plateformes ont réussi à se faire un nom et sont désormais bien identifiées sur le marchéʺ, souligne Carol Galivel. Sous l’angle d’un autre critère – le nombre de projets remboursés – le podium change peu. Seule différence : l’arrivée de Lymo, qui se partage la 3e place avec Fundimmo (12 projets). C’est lorsqu’on s’intéresse au critère du rendement que les cartes sont rebattues. D’après l’observatoire, c’est Weeximmo qui sert les taux de rendement annuel les plus élevés (11,2 %). Un pourcentage à mettre en perspective : la plateforme a permis le financement de seulement 18 projets, uniquement dans l’immobilier résidentiel. Cette dernière est suivie par Clubfunding (10,2 %) et Wiseed (10,1 %).

Un marché bientôt européen ?

Au delà de ces résultats, l’observatoire met en lumière le dynamisme du marché – encore récent – du crowdfunding immobilier. Et rappelle son caractère prometteur. ʺAujourd’hui, seuls les Français peuvent investir dans des projets français. Si la commission européenne légifère sur un nouveau cadre du crowdfunding, comme elle prévoit de le faire, les plateformes pourraient avoir un bel avenir. D’autant que les plafonds d’investissement ont été relevés en octobre dernier et s’échelonnent désormais entre 1 et 2,5 millions d’eurosʺ, décrypte Carol Galivel. L’ouverture des plateformes à des segments autres que l’immobilier résidentiel pourrait également changer la donne.  ʺIl y a une attente de la part des investisseurs de placer leur épargne dans des placements d’utilité publique tels que la création de zones d’activité mixte ou le financement de logements sociauxʺ, conclut-elle.

Transférer cet article à un ami