Le retargeting, kézako ?


Le mardi 28 octobre 2014 | Sites pour les professionnels
Le retargeting, kézako ?

Tous les internautes ont tôt ou tard fait l'expérience du "reciblage publicitaire". Après avoir cherché un billet d'avion ou consulté des produits sur des sites de e-commerce, vous êtes gentiment poursuivis par des bannières, qui correspondent comme par hasard à ce que vous recherchez. Cette technique qui a révolutionné le webmarketing n'est pas nouvelle pour l'immobilier... Mais elle était jusque-là réservée aux gros portails d'annonces.

Publicité sur mesure

Criteo est souvent présenté comme le fleuron de la French Tech. Créée en 2005, cette "start-up" - qui était jusque tout récemment la seule entreprise française cotée au Nasdaq - pesait 444 M€ de chiffre d'affaires en 2013. Sa promesse historique : transformer le surfeur en cyber-acheteur. "Nous avons développé des algorithmes de prédiction et de recommandation pour faire fonctionner les bannières publicitaires aussi bien qu'un moteur de recherche. L'idée est de diffuser la publicité la plus personnalisée possible à un internaute, en fonction de ce que l'on connaît de lui et de ce que l'on prédit de ses centres d'intérêt du moment" explique Thomas Jeanjean, DG France de Criteo. Pour cela, l'entreprise investit massivement en technologie et se développe à vitesse grand V. Elle compte 300 ingénieurs sur ses 1100 employés au total. En 2012, Criteo déclinait sa solution sur les réseaux sociaux, avec des publicités personnalisées sur Facebook - avant de se convertir au mobile en 2013. L'entreprise a dévoilé cette année une offre d'emailings personnalisés. "Nous réinventons la relation one-to-one entre un consommateur et une marque" résume Thomas Jeanjean.

590 milliards de bannières diffusées

"Il peut parfois sembler un peu intrusif d'être face à des publicités de matelas pendant plusieurs jours, alors qu'on vient d'en acheter un en magasin" reconnaît Cyril Janin, DG de Logic-Immo. "Dans l'immobilier, la recherche moyenne dure 75 jours ; le retargeting est donc d'autant plus pertinent" assure-t-il. Les agences immobilières sauront-elle toutefois massivement en saisir l’enjeu ? Criteo diffuse ses displays sur 7000 sites cibles, parmi lesquels LeFigaro.fr, Doctissimo ou MyTF1.fr. Au total, la solution revendique la couverture de 83 % du trafic total du web français. Difficile d'y échapper. Côté clients, la start-up traitait jusque-là exclusivement avec les grands comptes ou des sites à forte audience, sa technologie étant intimement liée aux problématiques de big data. Le partenariat avec Logic-Immo lui permet donc de tester un marché non moins prometteur : celui des petites entreprises et des commerces locaux. Aussi innovante soit-elle, cette pépite française présente dans 21 pays n'est pas seule sur son marché. Parmi ses concurrents, l'américain Conversant par exemple, (ex-ValueClick ) s'est lancé en Europe cette année.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez assister à la Keynote de Logic-immo et de Criteo, sur le salon Rent, le mercredi 29 octobre à 14h00. Pour vous inscrire, cliquez ici.

Transférer cet article à un ami