La réalité virtuelle accessible à tous les agents immobiliers ?


Par Gaëlle Fillion | le vendredi 21 novembre 2014 | Sites pour les professionnels
La réalité virtuelle accessible à tous les agents immobiliers ?

Vedette du dernier salon RENT, la 3D - qui était jusque-là réservée aux promoteurs bien équipés - semble désormais offrir des perspectives prometteuses à un public élargi de professionnels immobiliers, y compris dans l’ancien. Explorimmo présentait en avant-première deux innovations épatantes dont un nouveau service basé sur le masque Google Cardboard.

"Nous voulons proposer des modélisations 3D de biens immobiliers dans différents environnements", nous expliquait Hervé Loreau, Directeur Innovation d’Explorimmo, sur son stand à RENT. C’était déjà possible sur un écran TV avec un masque Oculus et une manette de jeux vidéo. Le site d’annonces permet désormais aux acheteurs de s’immerger virtuellement un programme neuf sur leur smartphone grâce à un Google Cardboard ou de visiter et remeubler un bien à vendre, directement sur Explorimmo.

Avant il y avait Oculus…maintenant il y a (aussi) Google Cardboard

La rumeur dit que Google Cardboard serait né d’une blague. Pour gentiment se moquer de Facebook qui venait de racheter Oculus Rift pour 2 milliards de dollars début 2014, les ingénieurs de Google se sont amusés à développer un masque de réalité augmentée en carton, à monter soi-même. Le principe : une simple " boîte" habillée de 2 lentilles, dans laquelle on glisse un smartphone équipé d’une application développée sur mesure. L’utilisateur n’a plus qu’à chausser l’engin comme des jumelles pour avancer dans un décor virtuel. Livré en kit, le masque coûte une vingtaine d’euros à l’unité. "Voire 4 ou 5 euros si on commande un gros volume", confie Explorimmo. Contre plusieurs centaines d’euros pour un masque Oculus. Autre atout du masque Google : il est nomade. Oculus a toutefois l’avantage de permettre des modélisations 3D plus poussées. Adapté à l’immobilier, le Cardboard apparaît donc comme un formidable outil marketing pour les promoteurs qui peuvent ainsi se permettre d’offrir à moindre frais des casques en carton à leurs clients et prospects, pour les inviter à refaire la visite virtuelle depuis chez eux. Reste que la modélisation du programme en 3D a un coût : "à partir de 3000 euros", confirme Hervé Loreau. Soit le même prix que pour la même expérience avec un masque Oculus ou au travers d’une application mobile.

Démocratiser la 3D pour l’ancien

A l’origine, HomeByMe est une application mobile grand public permettant aux utilisateurs de générer le plan 3D d’un bien puis de l’aménager à leur guise. Développé par l’éditeur 3DVIA –filiale de Dassault, actionnaire du groupe Le Figaro auquel appartient Explorimmo – ce service BtoC revendique 1,1 millions de téléchargements depuis fin 2013. Explorimmo s’est donc associé à son petit cousin pour lancer une offre BtoB. Pour quelques 30 euros supplémentaires, l’agent immobilier pourra enrichir son annonce immobilière d’une visite virtuelle en 3D générée automatiquement à partir d’un plan masse. L’internaute pourra alors se déplacer à l’aide des flèches de son clavier d’ordinateur. "Cette technologie offre la possibilité au vendeur de valoriser tout le potentiel de son bien en faisant de l'aménagement virtuel", conclut Explorimmo.

 

Transférer cet article à un ami