L'emploi dans l'immobilier se porte mieux


Par Stéphanie Marpinard | le mardi 25 août 2015 | Sites pour les professionnels
L'emploi dans l'immobilier se porte mieux

Alors que ce début d'année 2015 a laissé entrevoir un léger regain d'activité sur le marché immobilier, comment se porte actuellement le secteur de l'emploi ? Analyse des dernières tendances avec le cabinet de recrutement spécialisé Robert Walters...

"L'orientation semble plutôt positive sur ce premier semestre car nous constatons plusieurs projets de recrutement, qui restent certes à des niveaux encore relativement faibles, mais tout de même plus élevés que ceux que l'on a connus en 2014", analyse Arnaud Monteil, manager de la division immobilier au sein du cabinet Robert Walters. 

La promotion immobilière recrute

Si les volumes de recrutement sont en progression sur le marché de l'immobilier, la situation de l'emploi semble tout de même contrastée en fonction des métiers exercés. Ainsi, au sein de l'immobilier résidentiel, les métiers de la promotion immobilière, de la direction de programme ou encore, de développement foncier semblent particulièrement recherchés. "Alors que les promoteurs sont restés dans l'ombre pendant de nombreuses années, ils sont aujourd'hui en train de se réarmer pour sortir de nouveaux programmes et chercher de nouveaux terrains", explique Arnaud Monteil. Et d'ajouter : "L'autre explication réside également dans le fait que les salariés sont actuellement plus à l'écoute du marché". Dans un climat de confiance quelque peu retrouvée, les salariés sont, en effet, prêts à changer d'entreprises pour relever de nouveaux challenges, mais aussi pour évoluer, créant ainsi un jeu de dominos dès qu'une place se libère. A contrario, sur le marché l'immobilier d'entreprise où les développements de nouveaux programmes sont beaucoup plus rares, le volume de recrutements est, quant à lui, beaucoup plus faible. Parmi les profils les plus recherchés, "les promoteurs sont particulièrement friands des diplômés d'écoles d'ingénieurs avec plus de 5 ou 7 ans d'expérience, adaptables, réactifs et assez disponibles", précise le manager de la division immobilier.  

De bonnes perspectives pour la fin de l'année

Grâce à un regain de confiance relatif mais réel, le premier semestre 2015 s'achève donc sur une note assez positive en termes d'emploi dans l'immobilier. "Le second semestre devrait prendre également une tournure identique", annonce Arnaud Monteil. Et de conclure : "Si la même tendance devrait se poursuivre sur les métiers de la promotion immobilière, on peut également s'attendre à davantage de recrutements sur la partie gestion d'actifs après un an et demi de volumes d'investissements assez élevés.

Transférer cet article à un ami