"Notre ambition : devenir le nouveau site immobilier de référence", Fabrice Rosset, Acheter-Louer


Par Gaëlle Fillion | le vendredi 21 juin 2013 | Sites pour les professionnels
"Notre ambition : devenir le nouveau site immobilier de référence", Fabrice Rosset, Acheter-Louer

Après plusieurs années dans le rouge, Acheter-Louer semble enfin voir le bout du tunnel. Recapitalisation, lancement d’une rubrique location saisonnière, partenariats avec des réseaux d’agences… La stratégie de relance de l’entreprise initiée au début de l’année semble porter ses fruits, puisqu’elle sera bénéficiaire au premier semestre. Le point avec le PDG d’Acheter-Louer, Fabrice Rosset.

Où en êtes-vous de votre projet de nouveau site web ?

Après avoir signé des partenariats de diffusion avec Laforêt, la Bourse de l’Immobilier, l’Adresse et la FNAIM Ile-de-France en avril dernier, 4 autres grands réseaux publieront désormais l’intégralité de leurs annonces sur Acheter-Louer.fr : Arthurimmo, Era, Guy Hoquet et Avis immobilier. Dorénavant, le site compte plus de 500 000  annonces, soit deux fois plus qu’en janvier dernier ! Depuis 2 ans, nous avions donné priorité à notre offre de marketing direct : sites web mobiles pour les agences, pages Facebook, emailing personnalisés, etc. C’est un chantier que nous n’abandonnons pas. Sur ce volet des prestations technologiques, nous avons en effet 1000 clients à ce jour et visons 1500 clients d’ici la fin de l’année. Aujourd’hui toutefois, nous souhaitons aussi nous reconcentrer sur notre site, dont la nouvelle version sera mise en ligne à la rentrée. Nous avons notamment beaucoup travaillé sur l’ergonomie et le référencement. Notre objectif : proposer des contenus riches et une offre diverse et profonde pour les internautes.

Comment vous positionnez-vous sur le marché ?

Peut-être est-ce ambitieux, mais nous souhaitons faire d’Acheter-Louer le nouveau site de référence des annonces immobilières en France. Certes, le leader est loin devant sur le plan financier, mais d’ici deux ans, Acheter-Louer.fr apportera une valeur ajoutée équivalente voire supérieure à celle de ses concurrents en matière de qualité des contenus et de pertinence des recherches.

Comment se porte votre entreprise aujourd’hui ?

Pour la première fois depuis longtemps, Acheter-Louer aura un résultat net positif au premier semestre 2013 et une marge brute supérieure à 15 %. Pour restaurer notre rentabilité, nous avons fait de gros efforts de restructuration et plan d’économie de plus de 800 K€ l’an dernier, en parallèle d’une stratégie d’innovation pertinente sur nos produits. Malgré le contexte difficile, nous passons donc du rouge au vert.

Ce revirement sera-t-il pérenne ?

Nous sommes sur une excellente pente ascendante, grâce à une nouvelle équipe, des créanciers et des partenaires qui nous font confiance, et une stratégie qui tient la route. En 2013, le marché sera tendu en termes de volumes de transactions, mais je ne suis pas pessimiste. Nous assistons à une resolvabilisation des acquéreurs liée à la baisse des taux d’intérêts. On s’oriente vers un scénario d’atterrissage en douceur ; les volumes vont se stabiliser. Pour nous, cela reste assez positif car les agents pensent moins à leur stratégie et à leur développement quand tout va bien.

Transférer cet article à un ami